AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Hayle Naga ~ [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 388
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 22
Localisation : Je suis partout !




MessageSujet: Hayle Naga ~ [Terminer]   Dim 1 Nov - 15:11

Hayle Naga






NOM
PRÉNOM
AGE
SEXE
NATIONALITÉ
GROUPE



Naga
Hayle
20
Féminin
Japonaise
Maîtresse Gentille




Psychologie
Comédienne ~ Certains penseront que je manipule lorsque je joue la comédie alors que c'est loin d'être le cas. Enfin encore faut-il que la personne remarque réellement ce que je fais. J'ai tendance à me fondre dans des rôles différents afin de pouvoir m'adapter aux autres personnes. Je ne mens pas sur mon vraie moi en général, je le fais qu'en cas de nécessité.

Analyste ~ On ne le dirait pas comme ça, mais je suis attentive à tout ce qui m'entoure, j'aime regarder les personnes et leurs habitudes. Cela me permet d'apprendre à les connaître d'assez loin. De plus, je peux savoir de façon minutieuse si l'on arrive à me mentir, bien que cela ne fonctionne pas vraiment sur tout le monde. Surtout ceux qui sont toujours impassibles et qui ne montrent aucun sentiment à qui que ce soit. Les mimiques et votre façon de faire ou de parler montre un peu qui vous êtes ~ Bien sûr, les personnes sachant jouer la comédie comme moi, il est difficile de savoir réellement ce qu'il en est d'eux.

Calme ~ Je suis une personne de nature calme et réfléchit. Comme je le disais plus haut, je regarde et après j'agis en fonction de la personne. Il m'est, bien sûr, possible de montrer une autre partie de ma personnalité que rare sont les personnes à voir, mais vous le saurez bien assez vite de quoi il s'agit vraiment. En tout cas, je vous écouterais toujours quoi qu'il arrive et je n'ai rien contre les humains ou les autres races. Non, je suis là pour protéger chacun d'entre eux.

Extraverti ~ Nous voici sur une chose différente qu'être calme. C'est une partie de moi que rare sont les gens à voir. Seul mon entourage, c'est un peu comment je me comporte, mais même ainsi, j'ai tendance à avoir le calme qui reprend le dessus. Bien qu'il m'arrive avec d'autre personne d'agir de façon "insouciante" si on le veut et de faire ma naïve. Comme je le disais, je sais jouer la comédie et du coup, tous les caractères passent en travers moi. Je peux me montrer joyeuse et taquine. Ma fois ~ Tout dépend des personnes.

Caractère ~ Malgré le fait que je sois une personne calme et difficile à énerver (ou du moins presque). Il en reste pas moins, que je suis une femme ayant du caractère. Je ne suis pas du genre à me laisser faire par qui que ce soit et je n'obéis à personne. D'ailleurs, je tenais à dire que certains comportements avaient tendance à m'énervait au plus haut point. Comme avoir le dessus sur la personne, les rabaisser et je passe.

Timide & peureuse ~ Je suis loin d'être une personne timide, à cause de mes autres caractères, de plus depuis le temps que je vis, j'ai su passer par différente difficulté. Je suis donc du genre à n'avoir peur de rien. Bon d'accord, j'ai la frousse de perdre mes proches, mais cela reste entre nous d'accord ? Parce que je ne le montre pas vraiment bien qu'on me voit sourire en permanence pratiquement.

Physique
Couleur des Yeux ; J'ai les yeux de couleurs verts, mais ils ont tendance à viré aux bleus s'il fait un magnifique temps. Cependant, cela reste assez rare, ce petit changement.
Couleur des Cheveux ; J'ai les cheveux longs, avec une frange qui lui arrive au niveau des yeux et ils sont de couleurs bruns foncés.
Couleur de Peau ; J'ai la peau généralement blanche et je dois faire attention lorsque je m'expose au soleil. J'ai tendance à brûler facilement au second degré, si je ne mets pas de crème solaire.
Taille ; Je mesure un mètre soixante-sept.
Poids ; Je pèse cinquante-six kilogrammes.
Accessoires ; Je porte des boucles d'oreilles et parfois un collier.  
Autres ; //

Type Vestimentaire ; J'ai tendance à mettre des jupes avec des chemises et de léger talons. Cependant, niveau couleur, je suis capable de porté de tous. Je fais selon mes goûts et mes envies. De plus, je dirais que je peux porté des robes ou biens des pantalons si je le désire !  
Histoire
Vous désirez vraiment savoir mon histoire ? Celle-ci est plutôt banal, mais je vais vous la raconter quand même.

Cela fait maintenant vingt ans que je suis née sur l'île de Neko-no-shima. Le jour de ma naissance, il pleuvait beaucoup et de l'orage était présent. Ma mère me mettait au monde durant la nuit. Nuit qui bien évidemment se trouvait être très mouvementé. Mon père était inquiet. Inquiet que je meurs lors de ma naissance comme sa femme se trouvait être une personne souvent malade. Mon père avait appelé un médecin très rapidement quand le moment tant attendu était enfin arrivé pour sa femme, mais aussi pour lui. Celle-ci avait commencé à perdre ses eaux et il avait dû l'aidé à s'allonger dans leur chambre le temps que la personne arrive.

Alors qu'ils attendaient depuis un moment le médecin, ma tête commençait déjà à se montrer. Mon père commençait à paniquer, mais celui-ci entendit à ce moment-là, la sonnette de la maison. Il était alors allé ouvrir la porte pour y découvrir le médecin. Celui-ci avait l'air essoufflé comme il avait dû courir de sa voiture à la maison. Le médecin, une fois monté à l'étage commençait alors à faire son travail et à aider la mère qui devait pousser. Ma mère dut travailler environ deux heures tout en tenant la main de son mari. J'étais enfin sortie et ma mère se trouvait être trop épuisée pour s'occuper de moi. Mon père coupa le cordon ombilical comme il se doit, puis le médecin me nettoya avant de me mettre dans les bras de mon père.

Mon père était aux anges. Le médecin disait qu'elle allait très bien ainsi que la mère malgré le fait qu'elle soit souvent malade. Il était temps pour lui de partir après s'être assuré que tout irait bien pour les jours à venir. Ma mère s'était endormie tandis que mon père s'occupait de moi. Mon père avait décidé de m'appeler Hayle comme sa femme et lui en avait décidé ainsi durant les neufs mois de grossesses.

Les années sont passées et j'avais maintenant six ans. Mon père et ma mère s'occupaient principalement de moi les week-ends et les soirs de la semaine, car avec leur travail, ils ne pouvaient pas se permettre de me prendre avec eux lorsque je n'étais pas à l'école durant trois ans et pour cela, ils avaient dû me déposer chez une nourrice. Celle-ci était comme une deuxième mère pour moi. Surtout qu'une fois rentré à l'école, c'était elle qui m'y emmenait et qui venait me chercher comme mes parents n'avait pas le temps de s'occuper de moi en semaine. Je l'appréciais vraiment beaucoup et puis je n'étais pas seule. Il y avait ses enfants et elle gardait aussi un autre enfant avec moi. Nous nous entendions très bien, même si parfois, nous nous bagarrions, mais à notre âge, c'était tout à fait normal de se chamailler pour des jouets. De plus, je m'entendais très bien avec les personnes de ma classe en maternelle, et même maintenant en primaire, j'arrivais à me faire des amis. Cependant, ce n'était que le début et je ne savais pas ce qui allait m'arriver les années à venir.

Les jours passaient, mais les années aussi. Je venais d'atteindre mes onze ans et je me trouvais au collège. A vrai dire, je ne me sentais pas très à l'aise. Mon père s'était retrouvé dans le coma pendant plus d'un an lorsque j'étais en primaire et que je n'avais que huit ans. De plus, ma mère devait continuer à travailler et lorsqu'elle voulait voir son mari, elle ne souhaitait pas m'emmener pour éviter de me voir souffrir, bien qu'elle m'avait expliqué que mon père serait longuement absent et que c'est en entrant une fois en sixième que j'avais compris ce qui lui était arrivé. J'avais été naïve de croire ma mère lorsqu'elle me disait qu'il allait bien et qu'il reviendrait aussi vite qu'il le pourrait. Je l'avais toujours su à l'hôpital, mais elle ne m'avait jamais dit pourquoi. C'est surtout un soir quand elle parlait avec mon père en pensant que je dormais que j'ai appris ce qui lui était arrivé et je comprenais mieux pourquoi maman ne m'avait jamais rien dit et qu'elle ne compterait certainement pas me le dire une seule fois et lui non plus. Peut-être qu'ils avaient peur pour moi, mais bon, j'étais tout le temps avec ma nourrice qui continuait de me garder lorsqu'ils étaient au travail. Après tout mon père se trouvait dans la police et ma mère était une avocate.

Après je vous avouerais, qu'il ne m'était rien arrivé d'intéressant en primaire et c'est pour cela que je n'avais pas grand chose à vous dire à se proposer. Juste que j'étais souvent dans la même classe que les enfants de ma nourrice et de l'enfant qu'elle gardait aussi. Nous étions un bon trio d'ami, jusqu'au jour ou Antonio avait du partir et que jamais plus je ne le reverrais à l'école et ni chez notre nourrice adoré. Il avait déménagé et je savais qu'on ne se reverrait plus jamais. J'avais été triste, mais grâce aux autres, je l'avais surmonté et j'étais passé à autre chose. Maintenant, je commençais une nouvelle année dans une nouvelle école et d'un niveau plus élevé qui s'appelait le collège. D'ailleurs, je ne m'entendais pas trop bien avec les personnes qui se trouvaient dans ma classe de première année alors, que je ne leur avais jamais rien fait de mal.

En tout cas, lors de ma deuxième année de collège et lorsque j'avais douze ans. J'ai commencé à me faire des amis qui m'acceptaient et nous avions formé un très bon groupe. Bien évidemment, nous sortions ensemble lorsque nos parents nous l'autorisaient durant les week-ends et du moment que nous restions nos loin des habitations, car nous étions de la même rue pratiquement et il y avait un air de jeu ou nous nous retrouvions très souvent. Surtout que parfois, nous faisions nos devoirs ensemble. Puis il faut savoir que certains soirs, mon père me prenait à part lorsqu'il n'était pas de service et ma mère le laissait totalement faire. Celui-ci me montrait des positions et des techniques pour me permettre de me défendre contre les autres personnes qui oseraient me faire du mal. Sauf qu'à mon âge, je n'étais pas doué et il me fallait beaucoup d'entraînement et d'année pour y arriver. C'est d'ailleurs comme ceci que je n'avais pas réalisé à quel point je me retrouvais maintenant au lycée.

Oui, le temps passait et j'avais maintenant quinze ans. Mes amis n'étaient pas dans le même lycée que moi. Nous étions éparpillées. J'étais partie vers un bac S pour devenir policière comme mon père et pour cela, il fallait que je prenne les options, les plus durs et les matières les plus dures. En plus du bac le plus à mon goût et à celui de mes parents. Ma mère avait fait un bac L pour ensuite entrer dans une université afin de devenir avocate et mon père s'était engager dans la police sans diplôme. Parfois, j'en découvrais sur eux et cela me faisait plaisir. Sauf qu'un beau jour, je me rendais compte qu'à force d'aider mon père sur son lieu de travail. Cela ne faisait pas plaisir à ses collègues alors, que j'étais un très bon élément pour trouver des indices et raisonner comme une adulte pratiquement. J'avais des capacités hors du commun ou devrais-je dire un QI plutôt élevé comparé aux enfants ou plutôt aux adolescents de mon âge. D'ailleurs, les personnes que je côtoyais et qui se disaient être mes amis tout au long du lycée m'avaient laisser tomber en apprenant ce que je faisais et en sachant de quoi je pouvais être capable comme mon père m'avait entraîné au combat et parfois avec des armes sans aucune autorisation. Pour le coup, il avait pris le risque, mais rien ne nous étaient arrivés à tous les deux. De plus, ma mère ne disait rien à ce propos, car elle savait ce que je désirais.

Alors que j'arrivais en terminal et que j'avais dix-sept ans et presque bientôt dix-huit ans durant l'été. Je passais mon bac et peu de temps avant. Notre professeur nous avait demandés ce que l'on désirait faire par la suite. J'avais rempli sur une feuille que je désirais intégrer une université pour aller dans l'art. Je ne me sentais plus de suivre les traces de mon père pour devenir policière, mais j'étais à l'aise dans le monde du show. J'aimais chanté, danser, jouer des instruments et même jouer la comédie comme je faisais du théâtre. Les jours passaient et  je passais mon bac sans aucune difficulté. D'ailleurs peu de temps après, j'avais appris que j'avais eu la mention bien. Cependant, il me restait à annoncer à mes parents que j'étais prise une très bonne université et que je quittais la maison pour aller me prendre un appartement et me trouver un petit boulot à côté comme les heures étaient plutôt souple de ce que j'avais entendu dire.

Oh, j'oubliais de vous dire que cela faisait longtemps que ma nourrice ne s'occupait plus de moi. Depuis que j'étais entré au lycée, je faisais tous moi-même et je la voyais de temps en temps ainsi que ses enfants que j'appréciais beaucoup, mais eux aussi après avoir entendu les rumeurs, ils s'étaient retournés contre moi. Je crois bien que c'est là ou j'avais eu le plus mal et ou j'ai perdu toute confiance en les personnes qui m'entouraient. Sauf de mes parents et de ma nourrice qui savait à propos de moi, mais elle n'en tenait pas rigueur. C'était bien la seule... Sinon, je tenais aussi à dire que mes parents ou plutôt mon père avait très mal pris le fait que je changeais de voix sans leur en avoir parlé et décider de mon avenir tout seul. Je suis d'ailleurs parti de la maison sur une dispute avec lui et sans aucune réconciliation. J'avais vécu deux mois durant l'été à la rue et heureusement qu'il faisait beau et chaud, car je pouvais profiter de dormir à la belle étoile et quand je sentais qu'il fallait que j'aille me laver, j'allais squatter la piscine, car j'avais ma carte bleu avec toute mes économies dessus et j'en avais pas qu'un peu. Puis le moment d'aller à l'université était enfin arrivé et j'avais réussi à trouver un appartement pas trop cher. De plus, je m'étais trouvé un boulot et je suivais les cours normalement. J'étais plutôt proche des personnes qui se trouvaient dans ma classe. Nous étions une bonne équipe à mon goût. Bien qu'au lycée, j'avais été trahis. Ce n'était pas le cas en ce moment et j'avais passé outre mon passé, malgré le fait que je ne m'étais pas réconcilier avec mon père.

Sinon j'ai maintenant vingt-ans et je venais de changer de métier ou devrais-je dire. J'avais été repérer par une organisation qui prenait de nouveau talent à l'université de l'art. Ce qui faisait que parfois, je faisais des publicités ou bien des petits rôles dans certains films ou série. Sauf que j'espérais qu'un jour j'aurais plus que ça et que je finirais assez vite mes études pour me mettre sérieusement dans ce métier. Oh puis, il faut savoir que je n'ai rien contre les hybrides, car je sais les ignorer ou les considérer comme des humains lorsque je les croise.







QUI ES-TU ?
Fuyuuka / Eikyuu
21 ans
Je suis un ancien membre
Aucun Double Compte
Régulièrement (5/10)


© NÉMÉSIS



Petite précision ~ Je demanderais à changer mon pseudo quand ce sera possible après la fin du recensement (Comme cela vous évite de vous y perdre !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hayle Naga ~ [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Nam Mok Li(terminer)
» [Aide pokédex] TERMINER ! 719/719
» Imne le Démon Lumineux [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Qui es-tu ?
 :: ㄨ La paperasse :: ㄨ Présentation des humains
-