AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 ♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 21
Localisation : Sur un poney magique, avec des supers pouvoirs de la mort qui tue tout. '_'




MessageSujet: ♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫   Ven 14 Juin - 19:10



Hana, just that. ~




Qui es-tu ?



    NOM : (Est-ce que un admin pourrait enlever le « Hoshi » ? Erreur de ma part.)
    PRÉNOM : Hana.
    ÂGE : 19 ans.
    SEXE : Féminin.
    RACE : Panthère de chine. ~
    STATUT : Docile. ~
    ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle.







Physique

 Me décrire ?
On peut dire que j'ai un physique plutôt avantageux. J'ai de belles formes, une poitrine imposante. J'ai une taille moyenne, un mètre soixante-seize pour quarante-cinq kilos. Mes jambes sont fines et élancées, j'ai un visage fin, la peau légèrement bronzé. Concernant mes yeux, ils sont de couleurs bleus ciel, mes lèvres sont fines, et colorées d'un trait de rouge à lèvre rouge. Mes cheveux sont de couleurs dorés, tirant un peu vers le roux. Ils sont longs et un peu ondulés, j'ai également une frange qui cache mon front. J'ai des petites oreilles à peu près la même couleur que me cheveux, en plus foncé, que je tente de cacher aux yeux des humains, ainsi qu'une queue, parsemé de petites tâches de couleurs noires.
Pour ce qui est de ma tenue vestimentaire, je ne suis pas très compliquée. Je n'ai pas de vêtements spéciale. Cependant, je porte la plupart du temps un t-shirt à manche longue, moulant un peu poitrine, ainsi qu'une jupe arrivant aux cuisses, noires. Je porte de petites bottines qui sont noires également.
Lorsque je suis sous ma forme animal, j'ai l'apparence d'une panthère, mais mon pelage à tous du guépard, ce qui porte à confusion certaine personne.




Mental

Qui suis-je réellement ? 
Je pense être quelqu'un de plutôt calme. Je ne m'énerve pas pour rien. En plus de ça, je suis toujours présente pour protéger les personnes que j'apprécie. J'ai un sale caractère, et je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Je sais jouer de mon charme pour obtenir satisfaction. Après la mort de ma grand-mère, je me suis renfermée sur moi-même. J'avais peur de me retrouver seule. C'est pourquoi je me suis forgée une sorte de "carapace" qui fait de moi une personne forte. J'ai une grande gueule et je l'assume. Cependant, je garde un petit côté doux et amical. Je garde également un côté attentionné. Mais, ce côté à un peu disparu, après la mort de ma grand-mère, cette femme qui m'était très chère. Il va me falloir du temps pour redevenir cette personne... ~ Je suis quelqu'un de très gourmande, je mange de tout et n'importe quoi sans prendre un kilos. Mon instinct est plutôt développé, ce qui fait de moi un vrai prédateur lorsque je suis sous ma forme animal. Je sais cependant me faire discrète, et je sais lorsqu'il faut que je ne prenne pas beaucoup de places. Passionnée de musique depuis ma plus tendre enfance, j'ai une voix douce et mélodieuse. Je joue également merveilleusement bien du piano. 


Histoire

Il y a ces personnes, qui connaissent le pourquoi de vos silences et ce qu'ils signifient, qui lisent en vous comme dans un livre ouvert, qui vous voient tel que vous êtes et pas tel que vous voulez paraître, qui vous prennent comme vous êtes, qui vous connaissent de vos points les plus faibles à vos points les plus forts, et qui vous ont tenu la main mais qui vous l'ont lâchée. 

Sans que vous n'ayez le temps de comprendre, vous les avez regardé s'éloigner sans rien faire. L'attachement est une absurdité, une incitation à la douleur, les êtres s'attachent et deviennent dépendants les uns des autres à tel point que lorsque l'un vient à partir, le monde s'écroule autour de l'autre. Il suffit parfois, d'une main, d'une seule. 

Une main tendue vers vous, vous invitant à vous relever et à ne pas tomber. Mais il suffit qu'un jour cette main disparaisse pour que vous disparaissiez avec. Il suffit que d'une fois pour que tout s'écroule.





Je suis née, comme à peu près tous les hybrides, dans un laboratoire. Crée de toute pièce par ses scientifiques, j'étais une jolie panthère de Chine. J'étais tout simplement de couleur rousse, tacheté comme un guépard, mais avec la carrure et l'allure d'une panthère. J'ai été très vite adopté alors que je n'avais seulement que quelque mois. Cependant, tout s'est passé si vite. Je ne saurais expliquer exactement ce qui s'est passé. La seule chose que je pourrais dire, c'est que j'ai fini abandonner au coeur du forêt. A partir de là, ma vie fut bouleversée.


Tout commença par un beau matin d'été. Le soleil était au rendez-vous, il faisait même plutôt chaud pour une matinée pareil. Cependant, une voiture roulait rapidement sur une route déserte, entouré d'une forêt dense. Au volant, un homme paniqué, les mains tachées de sang, tenait le volant. A l'arrière, enroulé dans un draps blanc, une petite hybride, avec des petites oreilles, les yeux grands ouverts, elle observait silencieusement autour d'elle. Cette hybride c'était moi. J'étais d'un calme impassible, contrairement à l'homme au volant. Il ne regardait pas ce qu'il faisait, et il ne fallut qu'une fraction de seconde, pour qu'il tourne violemment le volant, afin d'éviter un animal qui traversait la route en vitesse. Mais pendant cette fraction de seconde, milles chose se passa.


La voiture percuta un arbre. De la fumée sortait du pot d'échappement. Ce que j'étais devenue ? Et bien par un reflex de félin sûrement et malgré mon jeune âge, j'avais agrippé le siège, enfonçant mes griffes dans le tissus. L'homme sortitde la voiture avec difficulté. Il leva son regard vers le ciel et soupira. Il ouvrit la porte passagère et me regarda. Il semblait surpris, je n'avais rien, et il se demandait comment. Il me prit dans ses bras, les larmes aux yeux. Il était gravement blessé sur le front, du sang coulait de celui-ci. Alors que je n'avais que quelque mois, j'étais déjà quelqu'un de très observatrice. Je me demandais pourquoi il réagissait comme ça. Il se dirigea vers les profondeurs de la forêt. Que faisait-il ? Je ne comprenais pas. Qu'avais-je fait de mal ? En tout cas, je ne me souvenais pas.


Au bout de dix minutes de marche, il me déposa près d'un petit chemin qui traversait la forêt. J'observais le haut de l'arbre, le soleil traversait le feuillage. J'entendis des sanglots et des bruits de pas précipités. Je savais. J'avais compris, je me retrouvais seule. Mon regard bleu était vide. J'étais si jeune, et je comprenais déjà tant de choses. Je bougeais mes oreilles de droite à gauche, enroulé dans des draps blancs. Une légère brise fit envolé un bout de la couverture. Mes yeux se fermèrent. Je voulais sentir la sensation du vent sur mon visage. J'étais seule, dans une forêt, abandonné par mes "parents", je me ferais sans doute manger par des loups affamés et je mourais alors que je n'avais que quelque mois. Voilà ce que j'avais pensé dans mon petit esprit.


Cependant, alors que mes yeux étaient fermés, et qu'une légère brise s'était levée. J'entendis des pas et quelqu'un chantonné un petit air mélodieux. Elle avait une si belle voix, que mon corps tout entier s'était réchauffé. Je clignais plusieurs fois des yeux. Et en quelque seconde, je me retrouvais soulevé au-dessus du sol. En face de moi, un beau visage, un peu ridé me fixait. Elle avait de jolies yeux verts, mais malheureusement, des cheveux gris. Elle devait être vieille. Elle me sourit tendrement. Je me souviens parfaitement de ses paroles :


"Que fais-tu là jolie petite fille ? Qui t'as abandonné ? "


Mon regard était posé sur elle. Je ne comprenais pas tout ce qu'elle me disait, pourtant, je me souviens de sa voix comme si c'était hier. Elle m'emmena vers une petite maison isolée. Elle habitait juste à côté de la ville. La vieille dame m'accueillit avec plaisir dans sa petite maison. Les années ont passé, et j'ai grandi rapidement. J'étais devenue une jolie hybride, mes oreilles étaient rousses avaient grandi, ma queue s'était allongée, mes cheveux avaient bouclé. En bref, j'étais devenue une belle hybride dont la Dame que j'appelais maintenant Grand-mère, était très fière. J'avais environ six ans. J'avais déjà vécu six ans chez cette Dame qui m'avait en quelque sorte, sauvé la vie. J'étais une enfant modèle et très sage. Je faisais tout pour l'aider. C'était une ancienne chanteuse. Elle me donnait des cours de chants. Elle semblait tellement heureuse lorsqu'elle me voyait chanter, m'accompagnant de son grand piano.


Après toutes ses années, des habitudes s'étaient installées entre nous deux. Et désormais, je pouvais l'accompagner au marché le dimanche. Je cachais mes oreilles et ma queue en ville, et ainsi, j'accompagnais ma grand-mère. Ca me rendait tellement heureuse de voir tous ses stands, toutes ses couleurs. En bref ! C'était un moment que l'on partageait toutes les deux. Nous étions liés, pourtant j'étais encore jeune. Les années ont continué de passé. Elles me semblaient tellement rapide.. Je m'en souviens encore, de tous ses moments.. J'avais seize ans, j'étais devenue une véritable chanteuse. Ma voix était douce, au plaisir de ma grand-mère. Cependant, elle commençait à se faire vieille, et j'allais seule au marché. Chaque jour, elle perdait en robustesse. Je tentais de garder le sourire face à elle. Mais elle se doutait parfaitement que j'étais morte d'inquiétude.


Une année, une simple année pour que tout disparaisse d'un coup. Le lit de ma grand-mère était vide, dessus, un bouquet de fleurs que j'avais déposé. Je l'avais accompagné jusqu'à la fin. Celle qui m'avait sauvé la vie, celle qui m'avait tout appris. Mon français, mes mathématiques.. La musique. En bref, tout. J'avais dix-sept ans lorsque je décidais de quitter la petite maison où j'avais vécu. J'étais une gentille hybride, calme et affectueuse. Maintenant, je suis une gentille hybride avec un sale caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Que s'est-il passé de mes dix-sept ans à mes dix-neuf ans, me demanderez-vous ? Et bien c'est simple. J'ai vécu seule dans la forêt, apprenant à me débrouiller seule. Mon instinct de félin s'était réveillée. J'étais devenue une splendide panthère rousse.


Cependant, un jour alors que je me promenais en ville, ma capuche sur la tête, quelqu'un me bouscula, je tombais en arrière et mes oreilles fut découverte au grand jour. Et, il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'une foule se forme autour de l'hybride paniqué au sol. Et il ne fallut non plus pas beaucoup de temps, pour qu'elle se fasse attraper par la fourrière et enfermer dans une petite cage. Ma forêt, tout me manquait. J'étais enfermée dans ma petite cage, renfermé sur moi-même. Au fond de moi, je savais que j'étais toujours Hana, la gentille hybride affectueuse et calme, mais après la mort de celle que je considérais comme ma grand-mère, je savais qu'il y avait peu de chance pour que je redevienne cette Hana.

[/i][/b]



Votre définition d'un hybride

Un hybride est un animal qui a les caractéristiques de l'animal qu'il incarne. Par exemple, un neko a des oreilles et une queue de chat.:3







Et derrière l'écran ?


    PSEUDO : PONEY 8D
    ÂGE : 18 ans.
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? : DC
    AVIS SUR LE FORUM : Toujours aussi bien.










Code by (c) Dey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: ♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫   Mar 18 Juin - 17:29

Mais c'est qu'on m'aime ;w; Une bonne présentation, j'ai adoré l'histoire, les structures de phrases sont parfaites, des fautes par si, par là, rien de méchant, rien de trop grave.

Validé.
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 21
Localisation : Sur un poney magique, avec des supers pouvoirs de la mort qui tue tout. '_'




MessageSujet: Re: ♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫   Mar 18 Juin - 17:31

Merci beaucoup ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫   Aujourd'hui à 17:03

Revenir en haut Aller en bas
 

♫Méfiez-vous des apparences ! La vie n'est qu’extravagance ! ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton fighting Corruption: Méfiez-vous de son accolade qui dit tout
» Règle n°3 : méfiez-vous des toilettes ✗ le 24/02 vers 14h58
» Méfiez-vous du loup qui dort... {Louis-Victor de Mortemart}
» [Athénaïs de Montespan] Méfiez vous des ombres noires d'une capitale endormie...
» Méfiez-vous de l'eau qui dort!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-