AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 29




MessageSujet: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Dim 7 Avr - 2:45



Ayame Kasami



Qui es-tu ?


    NOM : Kasami
    PRÉNOM : Ayame
    ÂGE : 25
    SEXE : Féminin
    RACE : Cecaelia
    STATUT : Rebelle
    ORIENTATION SEXUELLE : Les mâles





Physique

En ce qui concerne tout ce qu’il faut savoir sur le physique d’Ayame, elle a une peau assez claire de couleur beige très légèrement bronzée, juste assez pour ne pas jouer dans Twilight mais pas assez pour qu’on la croit bronzée. Le rose pourrait être le bon milieu, mais la couleur exacte est approximativement dans le jaune brun pâle et le brun clair, ce qui pourrait créer des confusions. Quand elle reste longtemps au soleil, il se peut qu’elle vire au brun rose clair, et à l’inverse, quand elle est dans l’obscurité, elle peut virer au blanc cassé dans les cas extrêmes. Pour ce qui est des yeux, les rebords intérieurs sont bleu marine tandis que les pupilles sont entre le bleu foncé et le bleu indigo avec une touche plus foncée, ce qui la rend assez peu discernable vu de loin. Pour son nez, il est assez petit, pointu, comme beaucoup de jeunes femmes de son âge normalement constituées. Ses lèvres, quant à elles, sont d’un naturel rose fuchsia légèrement tiré vers le rose pastel avec une touche de rouge que rajoute le rouge à lèvres qu’elle emporte avec elle. Ses cheveux sont d’un brun noisette ou brun chocolat au lait qui sont souvent ébouriffés par une nuit de sommeil ou après un combat salissant, ce qui l’oblige bien malgré elle à les recoiffer pour ne pas qu’ils tombent tel une énorme mèche rebelle sur tout son visage. Ses oreilles aussi fines en ouïe que physiquement, sont non seulement capables d’entendre une conversation à une distance de quinze mètres et d’en capter les principaux mots si dépassée de cette distance ; avec du bruit autour d’elle, elle ne peut entendre au-delà de cinq mètres dans le but de comprendre le sujet un minimum. Ayame prend de temps en temps le temps de se passer du fond de teint sur les joues pour les garder beiges mais rien de plus, car elle ne considère pas son corps comme laid à la base, dans l’absolu. Son crâne, aussi plein d’idées soit-il, n’est pas plus solide qu’un crâne normal, donc facilement brisé si le choc est grand ou si elle heurte une paroi dure comme l’acier ou le béton avec une vitesse et une violence accrue. En général elle laisse tout comme elle a l’habitude, mais par exemple quand elle doit infiltrer l’ennemi qui la connait, elle change pour des accessoires plus inhabituels, convaincue que même un simple changement de cheveux peut tromper l’ennemi. Pour ses particularités de cecaelia, Ayame possède de très fines nageoires sur le dessous de ses bras afin de nager vite. Dans le bas de son corps se trouve dix tentacules de couleur bleu marine pouvant atteindre trois mètres de long dans le maximum des cas. Quand elle change de forme pour celle hybride, ses tentacules sont dans le dos et sont rétractables, laissant une paire de jambes à la place des tentacules.

Pour ce qui est du haut de son corps, la plupart de ses tenues sont particulièrement fines, donc malheureusement déchirables facilement. Les soutien-gorge qu’elle met, généralement, sont sans dentelle et lisses sur les bords, souvent de couleurs variées avec des petites bandes triangulaires et pointues qu’elle laisse voler au vent. Quand elle est triste elle opte par exemple pour le bleu azur, mais quand elle veut se calmer, elle préfère les couleurs vives comme le rouge, ce qui permet assez facilement de deviner quelle humeur elle cherche à changer en elle quand elle se relaxe. Normalement elle n’enfile rien d’autre qu’un soutien-gorge, car elle aime non seulement plaire aux hommes, mais aussi mettre en valeur ses atouts féminins.

Pour parler plus généralement de son corps, la plupart de ses membres ne sont pas très développés, certainement parce que Ayame ne s’entraine pas à durcir et rendre plus résistant son corps, mais plutôt à se rendre plus agile et rapide. Sa poitrine, des plus développées, montre à quel point elle a bien grandi dans des conditions parfaites, parce qu’elle voit en elle le reflet de sa santé. Ses bras sont pourvus de seulement un minimum de muscle, ce qui lui permet de briser avec force une planche en bois, mais pas en pierre, même fine. Elle ne privilégie pas la force brute, car elle est convaincue que ça la rendrait lourde et peu rapide, ce qu’elle ne veut absolument pas ; l’agilité permet d’esquiver, c’est bien mieux que la force brute qui détruit tout sur son passage. En ce qui concerne son hygiène, elle prend un soin particulier à ses parties visibles, comme ses jambes, tentacules ou son visage, ce qui l’oblige bien souvent à se refaire une beauté, comme après un combat, quand elle a une rivière à portée de main. Ayame ne déteste pas le moins du monde se salir, du moment que c’est constructif, comme pour combattre un mâle misogyne ; en revanche si c’est pour se hâter et trébucher tous les cent mètres, elle préfère encore prendre son temps ou marcher rapidement quand de courir comme une dératée. Ses abdos, en revanche, sont très solides, à cause de son entrainement spécial qui lui donne une endurance surdéveloppée, lui permettant par exemple de nager sur de longues distances ou porter un objet lourd très longtemps, car dans ces deux cas, ce sont ces muscles qui travaillent. Ses épaules ne sont pas très larges, donc elle est très mal taillée pour les assauts de front, c’est pourquoi elle préfère attaquer par derrière plutôt que rentrer dans le lard et se faire repousser comme une brindille. Pour terminer, quand elle combat, elle a tendance à favoriser ses tentacules à ses mains, estimant ceux-ci indispensables pour les choses plus délicates, ce qu’elle tient à faire dans n’importe quel cas, même les tentacules en bouillie. Certes elle ne pourrait pas faire grand-chose sans ses jambes de disponibles, mais elle avait une détermination très intense qui pourrait bien la pousser à trainer la malheureuse jusqu’à son antre si elle n’obtient pas d’aide extérieure. Ayame n’est pas très musclée et ne pourra probablement jamais détruire une plaque d’acier à mains nues, mais avec son agilité et sa vitesse qu’elle entraine tous les jours, elle pourrait très bien trouver quand même un moyen de passer outre le genre de restrictions qui sont imposées à ces personnes.




Mental

Pour ce qui est du mental d’Ayame, plusieurs facettes sont perceptibles, certaines directement, d’autres avec le temps, et encore d’autres qu’elle ne dévoilera qu’avec une relation poussée avec un individu. Premièrement, quand on l’aperçoit pour la première fois, on remarque toujours ce petit regard dédaigneux qu’elle a en permanence. Si elle le possède toujours, c’est parce qu’elle éprouve une appréhension envers la race humaine, plus particulièrement envers les inconnus. Elle n’aime pas trop rencontrer des personnes qu’elle ne connait pas, préférant bien souvent rester tapie dans les fonds marins plutôt que d’en sortir pour faire des rencontres. Ayame peut paraitre solitaire, mais elle aime tout autant la compagnie des autres que celle des coraux et rochers, donc elle s’adapte facilement à ce genre de choses. Ce qu’on remarque ensuite, quand on la connait, c’est qu’elle se montre très froide en général, véritable pince sans rire elle garde cet air sérieux sans cesse pour qu’on ne la sous-estime pas. Elle se montre peu affective sur le plan amitié, surtout si elle ne connait pas son compagnon, en revanche elle développera des liens au fur et à mesure qu’elle s’entend bien avec eux. Une fois qu’on est dans ses petits papiers, Ayame se montre vite désireuse, aimant tout aussi bien se faire désirer, désireuse d’entretenir des rapports sexuels envers le ou les mâles qu’elle aura choisis. Elle aime beaucoup ce genre de relations, elle ne le cache pas, une fois qu’on la connait bien de très près, ce sera d’ailleurs la première à tendre une perche vers son partenaire afin de l’inciter à coucher avec elle. Ayame n’avoue jamais qu’elle est nymphomane, elle préfère se montrer modeste à ce sujet, bien que ses tentacules permettent facilement de pénétrer tout et n’importe quoi avec facilité. La plupart du temps elle est d’humeur à se laisser dominer, même si beaucoup se croient impuissants face à tant de membres alors qu’il existe beaucoup de façons de la piéger intégralement. En ce qui concerne les relations sexuelles qu’elle veut les plus fréquentes et originales possible, Ayame opte souvent pour le sadomasochisme renié, car elle n’aime pas l’avouer non plus, prétextant dans une majorité des cas la conscience féminine qui l’en empêche. Cependant, dans son esprit, elle a bien conscience d’aimer les relations dominantes pour ceux en face d’elle, mais elle se résigne sans arrêt à l’avouer dans le but de paraitre la moins consentante possible. Ayame ne déteste pas les relations douces, mais elle préfère de loin l’action, autant quand c’est elle qui domine que quand ce sont les autres, parce qu’elle vit pour l’excitation, autant sexuelle qu’en général. Sur le plan affectif, quand elle s’entoure d’amis qui ne sont pas du genre à entretenir des relations sexuelles, elle n’est pas aussi attentionnée, prônant surtout le respect de la personne humaine au lieu de câliner son entourage comme les neko. Ayame n’a jamais vraiment été en manque d’amour, c’est juste qu’elle n’aime pas trop ce qu’elle qualifie d’amour gratuit, préférant les relations très intimes qui lui rapportent, autant à elle qu’à son partenaire, du plaisir. Pour ce qui est de son attitude envers les inconnus, elle s’arrange toujours pour soigner ses entrées, allant jusqu’à se mettre bien en valeur comme abaisser un peu son soutien-gorge pour attirer les mâles ; pour les femelles, elle préfère les éviter, mais si elle se voit contrainte de cohabiter avec une ou plusieurs d’entre elles, Ayame fait tout pour les convaincre de partir, autant dans ses actions que dans ses sous-entendus oraux. En général, elle fait comprendre au mâle qu’accompagne la femelle qu’elle n’est pas du tout la bienvenue et qu’elle n’est pas responsable de ce qui lui arriverait si jamais elle devait laisser sa possessivité prendre le dessus sur lui. Pour terminer, Ayame possède un esprit tordu très développé, surtout avec la polyvalence de ses tentacules qui lui permet de faire bien beaucoup de choses qu’une femme ne saurait faire avec autant de facilité, comme violer des autres hybrides, écarteler ceux qu’elle déteste, ou encore simplement l’immobiliser.


Histoire

Tout avait commencé ce matin, au milieu de l’année, alors que trois plongeurs se préparaient mentalement à débuter leur journée. Ils avaient prévu d’explorer une autre partie de l’océan, désireux d’immortaliser un maximum de choses magnifiques comme la dernière fois. Ayame faisait partie de ces plongeurs. D’un geste de la main, elle avait repoussé sa couverture et quitté son lit, se préparant à sa journée qui promettait d’être tout sauf ordinaire. Elle venait d’avoir vingt ans, et on lui avait fait la surprise d’aller explorer un nouvel endroit dans une zone assez dangereuse. Ayame vivait de risques et de dangers, elle ne voulait rien d’autre pour son anniversaire que ce qu’elle désirait ; ses parents, à court de cadeaux, avaient trouvé cette solution, même si ils étaient un peu inquiets pour leur fille. Elle s’était mise à la plongée depuis quelques mois, elle savait se servir de tous les équipements de base et maitrisait déjà assez pour devenir une plongeuse reconnue, certes débutante, mais bien une plongeuse officielle. Le recoin qu’ils allaient explorer était réputé pour être très fragile, peu peuplé d’animaux agressifs, mais pourvu de roches et coraux en tous genres susceptibles de se briser au moindre choc. C’était tout là la beauté de la chose, capturer des œuvres aussi belles que des champs entiers de coraux aux couleurs merveilleuses, et tout ça au fond d’un petit appareil photo digital résistant à l’eau. Découvrir de nouvelles espèces de poissons était aussi amusant et intéressant, et ils n’étaient pas au bout de leurs surprises.

Le matin était venu, Ayame était fin prête à débuter l’exploration ; deux bouteilles d’oxygène par-dessus les épaules, une combinaison bleu indigo avec des touches noires, des poids, elle avait tout le matériel nécessaire pour entreprendre son aventure avec ses collègues qu’elle prenait comme professeurs. Le coup de sonnette fut le signal de départ, ses trois professeurs l’attendant devant chez elle étaient venus comme prévu à l’heure prévue. Ayame n’avait pas l’habitude de faire la grasse matinée, mais elle s’était levée un peu trop tard, ce qui l’avait forcée à se dépêcher un peu, tout en restant évidemment dans les temps. Une fois le quatuor réuni, la jeune fille pouvait maintenant respirer un grand coup avant d’aller plonger dans cette partie de l’océan si dangereuse mais si magnifique. L’équipement était très lourd, alors ils roulaient tout le temps en jeep vers la zone d’embarquement pour qu’ils puissent naviguer avec leur bateau. Une fois arrivés, les quatre plongeurs prirent place à bord de leur navire avec fierté et avidité de découverte, le capitaine étant à la barre. Après un bref échange de vêtements, Ayame enfila sa combinaison traditionnelle et rejoint les autres pour commencer à plonger. Une vérification collective générale du matériel, le groupe se mit à l’eau une fois que le capitaine leur annonça que la zone était juste en-dessous d’eux et après avoir jeté l’ancre. La jeune fille n’avait aucune idée de ce qui lui arrivait tellement elle n’en revenait pas, elle se croyait dans un rêve et pourtant elle ne pouvait pas se réveiller.

L’obscurité gagnait petit à petit les fonds marins au fur et à mesure qu’ils avançaient, les forçant bientôt à allumer leur spot afin d’éclairer le plus possible devant eux. Ils communiquaient comme d’habitude, par gestes, ne préférant pas risquer de briser le silence paisible du milieu aquatique. Ayame restait près d’au moins un de ses collègues pour ne pas manquer d’aide si jamais besoin se faisait sentir, parce qu’elle était quand même prudente malgré son goût du risque ; elle ne voulait pas confondre témérité et stupidité en s’aventurant seule dans une zone sombre et dangereuse. Les variétés de poissons qui se trouvaient dans ce recoin de l’océan étaient vraiment splendides, même si ils n’étaient pas très dangereux, ce qui fournissait déjà bien leur appareil photo. Les étendues de coraux s’étendaient à perte de vue, semblant ne jamais se terminer tellement ils devaient avancer pour découvrir toujours plus de formes de coraux aussi excentriques que colorées.

La consigne était en général de toucher avec les yeux, mais Ayame voulait ramener un souvenir de ce voyage, ne savant pas si un jour elle reverrait pareille merveille, alors elle se décida à quitter le groupe un tout petit instant pour récolter quelques échantillons de corail. Malheureusement elle ne savait pas que ceux-ci étaient plus fragiles que ceux qu’elle avait rencontrés, alors, au moment où elle brisa le premier, elle provoqua une réaction en chaines de fissures qui firent s’écrouler une grande partie de l’étendue de corail. Par réflexe, Ayame recula, mais elle s’était déjà trop séparée du groupe et était prise en étau entre deux éboulements. Quelques instants plus tard, elle se réveilla, des bulles d’oxygène s’échappant de ses bombonnes à une allure inquiétante. Elle ne sentait plus son ventre, certainement parce qu’elle voyait du sang teindre la couleur marine de l’eau et qu’elle avait un morceau de corail planté dedans. À ce moment-là, de l'ADN de cecaelia s'introduisit dans son corps via le morceau de corail qui conduisit directement l'ADN dans son organisme, liant le sien à celui d'une créature très rare. Bizarrement elle ne souffrait pas autant qu’elle ne l’aurait jamais imaginé, elle commençait d’ailleurs à sentir un certain bien-être au fond de son être. Les deux bombonnes ne relâchaient plus une seule bulle d’oxygène, Ayame commençait à étouffer petit à petit, et il lui fallut un certain temps pour s’apercevoir qu’elle aurait déjà dû mourir depuis quelques minutes. Etrangement, elle arriva à se libérer sans se servir d’aucun de ses membres, croyant certainement à un courant marin qui les déplaçait, mais elle ne tarda pas à constater que deux tentacules lui avaient poussé de chaque côté de son bassin. Elle ne pouvait pas les arracher, ils étaient donc bien réels, et aussi bizarrement que ça puisse paraitre, le corail qui lui transperçait le ventre avait disparu sans laisser la moindre blessure, comme si il s’était dissous dans son organisme, la transformant en hybride avec des branchies et des tentacules. Bien entendu elle ne pouvait pas rejoindre ses collègues déguisée en Kraken, et même si ça lui déchirait le cœur, elle n’avait pas d’autre choix que de faire croire à sa mort pour se garder libre. Les adieux n’avaient jamais été son fort de toute façon, elle n’aurait jamais pu les adresser à quiconque, même pas à son portrait dans le miroir. La seule chose qu’elle pouvait faire, c’était développer son corps et survivre, comme les hybrides faisaient normalement. L’animalerie n’était pas un problème pour elle qui vivait maintenant sous l’eau, loin des traqueurs de la fourrière et surtout loin des autorités, du moment qu’elle n’attaquait pas les nageurs.

Au fil des mois, elle se vit huit autres tentacules ajoutées pousser autour de son bassin, la forçant à savoir gérer tout ça en même temps. Les années qui suivirent lui permirent de se perfectionner avec son nouveau corps, mais aussi d’apprendre à changer de forme, notamment celle qui la rendait presque humaine, les tentacules dans le dos, avec des jambes à leur place. Heureusement sous cette forme alternative, Ayame pouvait les rétracter pour ne laisser que ses quatre membres, mais elle ne pouvait les contenir bien longtemps à l’intérieur de son corps, alors elle a dû s’entrainer durant très longtemps. Cinq ans plus tard, la jeune femme cecaelia était connue dans la région, car elle avait été découverte par un groupe de plongeurs, cruelle ironie qu’elle était à cent lieues de se douter il y a cinq ans mais qui était bien réel. Le premier cliché avait laissé de nombreux sceptiques, mais à partir du troisième les gens ont commencé à y croire et se mirent à essayer de l’attirer dans leurs filets, mais en vain. Il y avait si peu d’hybrides avec autant de membres, c’était normal de convoiter une perle rare après tout, elle en avait bien conscience. Maintenant, la seule chose qu’elle désirait était de finir ses jours dans un milieu marin aussi magnifique que celui qu’elle avait exploré et sans plongeur pour la déranger. Certes la popularité flattait bien son égo, et sa poitrine aux trois quarts dénudée ne diminuait en rien la frénésie des pêcheurs et marins de la région, ce qui avait tendance à l’énerver. Les humains étaient devenus des obstacles à son bien-être, et même si elle ne les haïssait pas, elle s’en méfiait dorénavant comme de la peste ; par contre elle avait appris à mieux apprécier les hybrides, notamment ceux à poils comme les neko ou les ookami, même si elle se méfiait de tous les inconnus, quel qu’ils soient. Dorénavant, c’était une femme insaisissable, comme tant de ce monde, sauf qu’elle avait dix tentacules en plus et un caractère des plus originaux.






Et derrière l'écran ?
    PSEUDO :
    ÂGE :
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Par Svanir qui m'en parle depuis un moment
    AVIS SUR LE FORUM : Il est sympatoche, malgré la saison pas adéquate x) mais ça reste aussi bien en blanc qu'en vert Surprised





Code by (c) Dey


Dernière édition par Ayame le Sam 20 Avr - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 29




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Lun 15 Avr - 3:06

UP ! Présentation terminée o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2012
Age : 23




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Sam 20 Avr - 21:17

Heu... Ta fiche est en ordre, mis à part pour un point !

Dans ta fiche, tu dit qu'elle c'est.. Soudainement retrouver avec des tentacules.. C'est l'enfant caché de Slenderman ?
Personnellement, j'aimerais savoir d'où ils proviennent, car c'est pas comme par magie que sa apparaît ces petites bêtes là. :k

Merci de corriger ta fiche !
AL'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsterhunter.goodforum.net/
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 29




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Sam 20 Avr - 21:23

En fait c'est de l'ADN de cecaelia qui est entré dans son organisme via le sang de la blessure qu'a provoqué l'éboulement mais surtout avec le morceau de corail qui a servi de seringue pour le transfert du virus. C'est pas totalement magique, disons qu'il y a beaucoup de choses qu'on ne comprend pas dans ce bas-monde Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2012
Age : 23




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Sam 20 Avr - 21:26

Bas alors j'aimerais que tu le précise dans ton histoire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsterhunter.goodforum.net/
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 29




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Sam 20 Avr - 21:33

C'est rajouté, 4ème paragraphe, 12ème ligne o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 478
Date d'inscription : 22/11/2011
Age : 24
Localisation : Chez moi? Ou chez toi?




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Ven 26 Avr - 1:35

Bienvenue parmi nous ~~
Comme tu as réglé tous les petits soucis, je valide ~~
Bon rp parmi nous :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne gaspillez pas l'eau ou je vous tue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Qu'écoutez-vous en ce moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-