AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 [100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 32
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : Sûrement au quartier des loisirs pardi !




MessageSujet: [100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !    Dim 26 Mai - 18:15

PREDEFINI de Asako Natsume, fiche relue par ses soins et est donc accordée à ses envies.



Aaron DAVIS



Qui es-tu ?


    NOM : DAVIS
    PRÉNOM : Aaron
    ÂGE : 19 ans
    SEXE : Mâle
    STATUT : Gentil humain tout mignon aimant tout le monde et faisant le rigolo de service (Soit Maître Chaleureux)
    ORIENTATION SEXUELLE : N'en pince que pour une unique personne, cela ne regardera donc que son éluE (Soit Hétérosexuel)
    MÉTIER : Etudiant
    NATIONALITÉ : Américain





Physique

Aaron n'a pas ce que l'on pourrait déterminer de physique ravageur, plutôt commun d'1m78 pour un petit 66kg n'ayant point des muscles dessinés sur son torse qui pourraient en faire s'évanouir plus d'une mais possédant tout de même une musculature généreuse lui permettant d'effectuer les portés qu'il possède dans ses chorégraphies liées à son sport.
Cependant son atout charme pourrait bel et bien être cet accessoire qu'il s'adonne à se mettre sur la tête (soit un chapeau) de couleur beige s'accordant à ses cheveux d'or, qu'il maintient à l'aide de quatre barrettes sur le flanc droit de son visage, laissant découvrir une de ses oreilles portant des boucles en forme de perle de la couleur de cette chevelure. Ceci permettant d'en faire ressortir son magnifique regard bleu azur tendant au vert qu'il sait parfaitement utiliser afin d'en exprimer ses émotions qui se veulent changeantes selon le contexte. De plus ses poignets sont accessoirisés de bracelets en caoutchoucs mais également de ces fils, tressés de manière brésilienne, qui se rompent par usure.
Pour ce qui est du torse ainsi que ses jambes, il préfère rester sorbe en s'accoutrant principalement de simple tee-shirt agrémentés d'une veste ou bien un pull et parfois même d'une écharpe. Quand il se veut habillé de manière élégante il adopte la méthode chemise rose et jean noir qu'il maintient à l'aide d'une ceinture.
Par ailleurs son entourage pourra remarquer qu'il se fait les ongles d'une couleur sombre qui pour lui est sa touche de personnalité.

Lorsqu'il étudie ou bien qu'il veut paraître plus âgé que ce qu'il ne laisse présager, puisque tout le monde le prend pour un enfant de 14 ans, il revêt ses lunettes d'une monture noire et de forme carré.

Au delà de ces apparences banales et quotidiennes qu'il se donne, il s'amuse lorsque cela lui chante, de se vêtir de déguisements n'hésitant point à sortir dans les rues avec ce qui peut lui conférer des regards moqueurs mais également des remarques à voix basse dont il se fout royalement, ayant décidé de vivre sa vie pleinement et de redonner le sourire à ceux qui pouvaient le croiser.



Mental

Ce jeune garçon est un joyeux gai luron, en effet il ne peut s'empêcher de sourire et dire bonjour aux personnes qu'il croise dans la rue et encore moins aux jeunes demoiselles qu'il complimente sans relâche et aide avec ferveur lorsqu'elles sont dans des situations délicates ou bien inconfortables pour elles (quel petit dragueur !). Cependant seule Asako, son amie d'enfance, lui est la plus chère et obtiendra toutes les attentions délicates tout comme taquines dont il est capable de fournir, sans pour autant en arborer un quelconque côté de séduction, ceci étant vain. Il est vrai qu'Asako ne cesse de se plonger dans ses études, travaillant jour et nuit, ne laissant guère la place à ce qu'elle considère comme des enfantillages et choses inutiles pour son devenir, ce qui agace fortement notre cher Aaron qui la harcèle en continu pour sortir la de la bibliothèque dont elle a fait son domicile et mari. Malgré tout cela agace son amie, qui s'emporte lorsqu'il la pousse à bout et n'hésite point à refuser et lui faire des leçons de morale, ce qui n'est point un mal et permet à ce jeune homme de se remettre sur le droit chemin.

Néanmoins, avec ou sans elle (même si il préfère partager ces moments-ci en sa compagnie) après avoir usé de ses instants de bouderies mais également de chantages ou menaces, il n'hésite point à aller se dépenser en imitant les stars dans des karaokés, à arpenter les festivals et tous ces petits loisirs que l'on considère comme joviaux. Lors de ces événements Aaron donne souvent de sa personne ne sachant refuser une demande ce qui l'implique dans certaines duperies de brigands.

Par ailleurs, il ne faut point se fier à ses apparences d'ange, pouvant parfaitement se métamorphoser en vrai petit diable en se mettant en colère en quelques secondes. En réalité Aaron est un garçon aux allures de gamin mais celui-ci est très vif de corps et d'esprit, n'hésitant point à faire fonctionner cette douce image que l'on a de lui pour surprendre et ainsi dévoiler la vérité au grand jour. Notamment lorsque l'un de ses amis lui ment, primant l'honnêteté avant tout.


Histoire

Un embryon grandit dans le ventre chaud de sa mère, parvenant à sortir la tête après de fortes douleurs qu'il fit subir à cette dernière mais faisant la joie de son père qui se réjouissait de voir l'affaire familiale pouvant être poursuivie par le fils qu'il était. En effet, son père étant ambassadeur il se devait d'avoir un héritier légitime, les femmes n'étant point admises au pouvoir à cette époque-ci.
Cette petite famille ne connut point de nouvel arrivant et se formait donc d'Aaron, fils unique, son père ainsi que sa mère qui lui apportaient un amour quotidien excessif, à tel point qu'ils lui apprenaient les bêtises possibles à faire, ce qu'ils regrettèrent amèrement en engendra une avalanche d'ennuis pour cette famille. Il est vrai que ce jeune garçon était d'une nature calme, et ce un peu trop au goût de ses parents, c'est pour cela qu'à l'âge de 5 ans ils lui apprirent à déchausser le linge propre de l'étendoir, néanmoins, ils ne s'attendaient point à ce que leur fils finisse par en faire de lui même et ce de plus fortes conséquences.

Une année s'écoula avant qu'il ne parvienne à intégrer une petite école où il était considéré comme le 'caïd' mais également le sauveteur de ces âmes perdues dans des batailles causées par sa personne. Rapidement ses parents décidèrent de le mettre à un sport afin de le canaliser évitant ainsi les scoops qui pourraient entraver la réputation de son cher père ambassadeur. Il décida lui même le sport qu'il commença à pratiquer en club : Du hockey sur glace, appréciant tout particulièrement cette sensation lorsqu'il glisse sur ce revêtement plat et compact. Déterminé et passionné, il arrivait en avance à son cours, profitant ainsi de celui se déroulant précédemment où il pouvait apercevoir des filles en justaucorps, qui laissait entrevoir des corps avantageux, ainsi que des garçons qui étaient malencontreusement nommés d'homosexuels ou bien de rats de ballet en adoptant des tenues moulantes, qu'il trouvait cependant fort plaisant. Malgré tout Aaron se faisait porter par les chorégraphies de ces patineurs artistiques qu'il admirait secrètement et s'adonnait à répéter ses exercices qu'il faisait seul, après avoir abandonné le hockey, mentant à ses parents puisqu'il ne voulait point qu'on lui fasse des reproches sur la virilité d'un homme en baisse à la pratique de ce sport. Par la suite il pris de l'assurance et s’entraîna avec une coach qui voyait en lui un potentiel non négligeable, ce qui le poussa à avouer sa passion.

A l'âge de 11 ans, il emménagea au sein de la capitale du Japon, suivant son père pour le travail qu'il exerçait, ce qui ne fût point pour lui déplaire, la culture ainsi que ce pays exotique étant une destination idéalisée par celui-ci. Néanmoins il ne tarda point à regretter cela lorsqu'il se heurta à l'apprentissage de la langue qu'il surmonta en prouvant à sa famille qu'il pouvait se donner les moyens d'y arriver et savait être discipliné afin de les convaincre de l'inscrire dans un établissement japonais et non américain.
Tristement isolé de par une incompréhension de la communauté sur les expatriés, il voulut se donner à nouveau à sa passion, la mettant au profit de ses études afin de surmonter cette solitude. Lors de son premier cours, il remarqua tout particulièrement une jeune fille répondant au nom d'Asako qui semblait être en difficulté sur ses patins, amusant pour cet élève réservé mais talentueux et cela lui donnait envie d'en apprendre plus sur cette fille partageant ce sport sans pour autant en avoir la constitution physique nécessaire.


Comptage de LA rencontre :

Un soir où elle rentrait tard de l’école, occupée qu’elle était à travailler à la bibliothèque (son QG), Asako était sur le chemin du retour à la maison. Ce chemin la faisait traverser un petit parc de jeu et c’est là qu’elle trouva le garçon, les vêtements débraillés, la main sur son nez. Il s’était fâché sur des enfants de son âge qui embêtaient un pauvre petit chien et comme ça n’était pas un professionnel de l’argumentation, il avait laissé parler son corps. Sans un mot, elle lui fournit un mouchoir en ayant préalablement fouillé dans son cartable et fit mine de s’en aller.
« Hé, toi. » avait-il dit à son attention. Elle se retourna. « T’es pas la petite Asako Natsume pas très douée du club de patinage ?
- Et alors ?
- Toi aussi, t’as peur de moi ?
- Pourquoi aurais-je peur ? »
Il ne semblait pas très dangereux à l’heure actuelle de toute façon. Il était blessé et faisait plus pitié qu’autre chose. Elle poursuivit son chemin pour sortir du parc. Elle lui avait donné ce qu’elle pouvait, ça n’était plus son problème à présent. Il marcha à sa suite.
« Hé !
- Quoi encore ?
- Tu ne veux pas être ma partenaire ? Comme tu es un peu nulle… »
A l’écoute de ces mots, elle reprit sa marche, étant talonnée de près par le garçon.
« Arrête de me suivre.
- Alors accepte ! Tu vas progresser en plus !
- Si je le fais, tu me ficheras la paix ?
- Promis ! » dit-il en levant la main droite solennellement.
Elle réfléchit et accepta finalement. Elle remarqua l’état d’usure du mouchoir en papier qu’elle lui avait fourni et lui donna un paquet entier en le sommant de se débarbouiller avant de partir pour de bon.
Le lendemain en sport, Aaron vint s’asseoir à côté d’Asako un grand sourire aux lèvres, la prenant déjà pour une amie. Il était tout content d’avoir pu retrouver quelqu’un donc il voulait se montrer gentil. Il leva la main alors que la professeure finissait son speech sur les exercices à venir :
« Madame !
- Oui, Aaron ? Tu as une question ?
- Asako et moi, vous voulons être partenaires ! dit-il en posant sa main sur son épaule.
- C’est… très bien. Mais tu ne veux pas attendre que j’aie fini d’exposer les exercices d’aujourd’hui ?
- D’accord madame ! »
Son sourire ne le quittait pas alors qu’Asako se demandait sur quel genre d’énergumène elle était tombée. Ils en discutèrent avec l’enseignante qui accepta de voir comment ils s’entendaient tous les deux. Une fois entrés sur la glace, la jeune fille voulut mettre les choses au clair :
« Ne m’appelle pas Asako, s’il te plait.
- Pourquoi ? On est amis, non ? demanda-t-il ingénument.
- Hein ? Je n’ai…
- Dis, tu as déjà patiné avec un partenaire ? la coupa-t-il.
- Non.
- Moi non plus ! » rit-il.
Là elle commençait à se demander sur quel genre de boulet elle était tombée. Il lui avait proposé d’être sa partenaire mais n’y connaissait rien au patinage de couple. Il n’était vraiment pas prévoyant. Cependant, sa gentillesse l’avait touchée.
« Ca n’est pas plus mal… » ajouta-t-il. « Comme ça on pourra apprendre en même temps ! Faisons de notre mieux, d’accord Asako ?
D’accord… »
Elle céda, ne trouvant pas le courage de le corriger une nouvelle fois.



Les deux acolytes se côtoyèrent donc bien plus souvent que la jeune Asako ne le voulait bien, acceptant cependant de mieux en mieux son contact en laissant quelques rires s'échapper lorsque son partenaire sortait de stupides paroles.
Elle se voyait malgré tout médiatrice lorsque celui-ci préférait monter le ton et faire naître une colère monstre entre les deux individus se faisant face, ce qui embarrassait quelque peu Aaron qui se décida à se contenir afin de ne point être exclu et continuer à s'amuser avec sa nouvelle compagne de jeu. Ce qui n'empêchait point des disputes insensées entre eux reposant mutuellement la faute sur l'autre lorsqu'un mouvement les faisait défaillir.

Il s'amusait par ailleurs à remettre la faute de sa médiocrité scolaire sur son dos, s'amusant de ses réactions et malgré le fait qu'ils n'aient jamais partagé la même classe après 6 années passées depuis leur rencontre dû au fait qu'Asako se retrouvait dans des classes classées 'prestigieuses' de par son assiduité au travail.

Les années passèrent et il grandit ne connaissant point des histoires d'amour fulgurantes, ses conquêtes lui reprochant de ne point se montrer mâture au bout de quelques semaines de couple et d'apporter une trop grande importance à Asako qui était devenue sa meilleure amie, sa confidente, sa partenaire avec laquelle il partageait d'agréables moments de détente mais également de joie ainsi que de tristesse lors des compétitions.
Malgré tout, il pris en compte ces remarques, décidant de rester son partenaire de sport et d'aller la taquiner, un lien fort les unissant, mais se résilia à chercher l'amour ailleurs vu que cette dernière n'avait que faire des compagnes qu'il pouvait trouver et qu'il se lassait d'attendre celle qu'il avait aimé depuis le début. Il n'hésitait désormais plus à aguicher les filles qu'il trouvait à son goût de par son humour et sa joie de vivre, et ce, en présence d'Asako, ce qui ne l’empêchait point d'avoir un pincement au cœur en repensant au passé.

Désormais à l'université, ils partagent la majeure partie de leurs cours, continuant ce sport qui les a liés en simple détente. Les parents d'Aaron pouvaient partir tranquilles pour la nouvelle mission de son père, sachant qu'il était cadré par cette belle jeune femme sérieuse qu'était Asako et qu'ils auraient fortement apprécié comme belle-fille.




Votre définition d'un hybride

Selon Aaron un hybride n'est qu'un petit animal égaré qui a été mis sur un corps d'humain en en gardant certains trait de leur vie passée, ne demandant qu'à être câliné et considéré comme de vrais êtres vivants.
Amoureux des animaux, il s'est engagé bénévolement dans une animalerie afin d'aller apporter les soins dont ils ont besoin et leur offrir une cage hygiéniquement correcte.
Et oui ce n'est donc point pour rien qu'il s'est battu pour un chiot dans une rue Wink -cf histoire-





Et derrière l'écran ?
    PSEUDO : As you want friend !
    ÂGE : Toujours le même -_-' 
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Par le saint esprit ! Si si C'dieu qui nous guidera toujours... Oopah, juste un TC pour jouer un prédéfini de ma chère Asako d'amour qui s'ennuie sans son p'tit chieur près d'elle <3 
    AVIS SUR LE FORUM : Hé bien que dire, que dire... Là encore y a de la couleur et ça m'plait ! Après y a toujours des choses à reprocher mais on va les passer sous silence pour pas me faire gronder :p





Code by (c) Dey


Et la troisième fois fût la bonne, je n'ai pas de soucis de code, Nemesis pourra être fière de moi *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 388
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 22
Localisation : Je suis partout !




MessageSujet: Re: [100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !    Mar 28 Mai - 13:48

Re bienvenue.

Je te valide et j'ai rien à redire sur la fiche. Elle est très bien ^^.


_________________


Mes paroles = [color=#996600]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 32
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : Sûrement au quartier des loisirs pardi !




MessageSujet: Re: [100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !    Mar 28 Mai - 14:00

"NYYYYYYAAAA ! ", s'écria-t-il de bonheur

Lui saute dans les bras, malgré un couteau menaçant et lui fit des bisous de remerciement sur ces deux joues

"Je vous promet de bien m'occuper ainsi que de mettre à jour le bottin des avatars et celui des doubles comptes", affirma-t-il dans un sourire c'étant formé jusqu'à ces oreilles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !    Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

[100% Fini] Entrée dans la place d'un joyeux fêtard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» (69) Dark Tirak est dans la place...tout baigne!!!
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Marie-Thérèse d'Autriche ♣ La reine est dans la place ♣ Fini
» Le Beau Gosse est dans la place ! ✖ Alex Black ✖

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-