AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 La panthere noire Latino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: La panthere noire Latino   Mer 12 Juin - 23:14


 
 


Enzo Fernàndez

 


Qui es-tu ?



    NOM : Fernàndez
    PRÉNOM : Enzo
    ÂGE : 18 ans
    SEXE : Masculin
    RACE : Panthère noire
    STATUT : Rebelle
    ORIENTATION SEXUELLE : Je suis attiré vers les deux sexes.



 
 


Physique

Physique de rêve, la beauté incarnée sous vos yeux. Ben non, je plaisante! Mon corps n’a rien à celui d’un dieu, à moins que vous fassiez partie des personnes qui aiment les garçons Latino mesurant 1m68 à la peau bronzée. OK, ma peau n’est pas tellement bronzée étant donné que du sang japonais coule dans mes veines. Sinon, je suis un Latino dans la peau.

Partons du haut. J’ai au-dessus de la tête des oreilles noires avec des tâches comme les panthères noires possèdent. Il faut s’approcher pour y distinguer des taches dans ce pelage. Elles pointent vers le haut et bougent selon mon humeur. L’oreille de gauche est décorée de deux anneaux, puisque ça donne du style. Les oreilles sont très souvent cachées sous un bandana ou un chapeau pour que personne ne les remarque. Si je veux vivre dans le secret de mon identité, il est important que je les cache. Sous les nombreux chapeaux que j’installe sur ma tête, voilà de longs cheveux bruns qui tombent le long de mes joues. Des tonnes de mèches rebelles qui vaguent dans tous les sens sans que je ne puisse y mettre mon mot. J’ai beau les brosser, elles se moquent de moi. Donc, je les écrase avec mes chapeaux. Un peu plus bas, mes sourcils aussi bruns que ma chevelure sont minces et bien dessiner. Même pas besoin de les soigner, la classe. Si nous continuons la progression, vous remarquerez à coup sûr mes grands yeux félins. Des yeux aussi clairs que le ciel. Un bleu gris qui arrive a produit de magnifiques yeux de pitié. C’est l’un des trésors de mon corps qui me permet de soudoyer les gens. Pour ne pas faire découvrir tout de suite cette astuce au grand jour, je la cache sous des verres fumés de ma paire de lunettes préférée. Des verres ronds où je me suis amusé à coller un collant tournesol sur le verre de droite. J’adore cette fleur qui s’élève vers le soleil, un peu comme moi qui m’élève vers la lumière de la liberté. Bref, un nez fin et petit soutient ces paires fantastiques! Pour encore plus mettre mes grandes astuces en œuvre, mes lèvres fines laissent échapper des mots qui vous surprendront certainement. En passant, je parle l’espagnol et le japonais! Mes lèvres ont donc la fâcheuse manie de prononcer des paroles espagnoles et de mordiller tout bijou se trouvant à la portée de mes dents.

Tout ce petit visage un peu allongé est soutenu par un cou dont les détails ne sont pas trop importants. Par contre les épaules, il y a quelque chose à dire. Mon épaule droite possède un tatouage d’un tournesol vu du dessus avec de chaque côté des plantes. Le tournesol est un symbole pour moi qui me pousse à me diriger vers un destin sans chaine. Sinon, les épaules sont larges comme ceux d’un homme. Accroché à chaque épaule, il y a un bras mince qui détient un peu un début de musculature. Ils ne sont ni trop minces et ni trop baraquer. Juste assez bien pour tirer et lever des choses lourdes. Mes mains sont plus larges que ceux d’une femme… par chance. Je suis loin d’être faible. Mon torse est plat… j’espère! Je ne m’attends pas à avoir des rondeurs à ce niveau-ci! J’aurais à m’inquiéter si c’était le cas. Comme les bras, je ne possède pas des pectoraux incroyables, mais un assez beau torse à caresser, sous mon point de vue. Surtout quand celui-ci est en sueur ;D Bref, niveau du ventre, je suis mince que je n’ai pas peur de montrer au grand jour mon ventre. Les chandails qui montrent le ventre sont quelquefois attirants. Je n’en porte pas toujours, dépends des jours. Les fesses, voilà la partie préférer des hommes à la forte attirance du même sexe. Ses fesses bien arrondies ont déjà été proie d’un homme et c’est très souffrant! Ça, je ne peux pas le cacher! Enfin, ses rondeurs sont protégées par une longue queue poilue de panthère noire détenant elle aussi des tâches… Si vous avez pensé ne serait-ce une seconde à l’autre queue… vous êtes des pervers. Ensuite, des longues jambes me permettant de parcourir de longue distance. Mes pieds… ben je ne vois pas l’intérêt.

Mes vêtements sont souvent concentrés à ceux d’été. Où la peau est peu cachée et qu’ils collent à la peau. Non, je ne suis pas efféminé pour autant! J’aime juste ce style qui me va bien. À vous de voir si vous aimez ou non.




Mental

Parlons un peu de moi. Comme vous avez dû le constater, je suis un hybride au comportement animal. Bon, je ne qualifie pas de grosse panthère qui mange sous votre regard horrifié une viande fraichement arrachée. Non! Ce que je veux dire c’est que j’aime bien la viande, je me mets en boule pour dormir par moment, je peux ronronner... mais ceci est très rare. Je me fais les griffes, je monte aux arbres et encore toute autre caractérise d’une panthère noire. Je ne vais pas me mettre à tout vous les dires. Maintenant, revenons au principal qui est ma personnalité humaine. La première caractéristique serait surement mon sens de la fête. Eh oui, même si j’ai dû affronter de plein fouet des obstacles des plus inimaginables, la fête coule dans mes veines. Je donnerais n’importe quoi pour écouter la douce musique qui fait trembler les speakeurs, l’alcool coulant à flots dans ma gorge et sans oublier les femmes < 3... Et les hommes séduisants aussi! Ben quoi! J’ai eu une seule expérience avec un homme... me demander pas trop là! Je ne suis pas contre qu’un homme se frotte sur moi et m’embrasse... oubliez ça! Je me comprends!  

En vous parlant de femmes séduisantes et ainsi que d’hommes, je suis sûr que vous m’avez démasqué. Eh oui, je suis un très grand séducteur, je tente ma chance avec les personnes que je trouve plus que tout mignonne ou à mon goût! Même si je reçois quelques coups en retour. Mais ceci ne fait pas de moi un pervers pour autant! Je ne vais pas jusqu’à regarder sous les jupes des femmes ou regarder des choses cochonnes. Il y a une limite à me considérer comme un pervers. J’aime seulement la compagnie et si la personne veut coucher avec moi à la fin... pourquoi refuser?! À moins... qu’elle possède des maladies... là, non merci!

Si on sort de la séduction, je suis un hybride prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut vraiment. Même si ça ne marche pas tous les coups et que très souvent on me qualifierait d’homme agaçant. C’est vrai que j’ai cette fâcheuse manie de sortir mes plus beaux yeux ou mes plus belles paroles pour voir mes désirs se réaliser. Seulement, je ne gagne que très rarement... mais je ne perds pas espoir! Comme vous venez d’apercevoir à l’instant... je parle beaucoup, que ça devint agaçant, mais à quoi bon sert une langue si on ne l’utilise pas?! Pouvez-vous me le dire? En passant, j’adore plaisanter, c’est comme une seconde nature. Mes plaisanteries sont centrées sur n’importe quel sujet, je ne manque jamais d’en faire une. Bon, j’avoue que certains les prennent mal et d’autre trop au sérieux... mais une plaisanterie reste une plaisanterie. C’est mieux que je plaisante qu’être en colère.

Parlons de ma colère, je suis agressif quand on m’attaque physiquement. J’ai appris à me battre avec les nombreuses merdes que provoquaient certaines personnes lors de nombreuses fêtes. Quand je me trouve dans le feu de l’action, ça n’arrête plus. Je dirais même que je suis capable de tenir tête à ceux qui me menacent. Les menaces ne me font rien puisque je connais la grande force que je possède. Ma transformation en panthère noire! C’est bien la seule chose dont je suis fier de mon côté hybride. Quand ma forme humaine est trop faible pour le combat, hop, panthère noire en action. Je suis beaucoup plus respecté sous la forme d’une grosse bête noire. Donc, savoir que j’ai cette capacité me donne le courage d’affronter mes ennemis. Certes, je ne vais pas jusqu’à les tuer. Je déteste en venir à la mort, temps que celui-ci a peur, ça me va.

La liberté est pour moi ce qui m’est cher. Proposez-moi de devenir votre hybride, vous me verrez vous tourner le dos. Je ne suis à personne, je suis libre de mes pensées et actions. Je ne refuse pas d’avoir des amis hybrides et humains, je veux simplement qu’on me considère comme une personne et non un esclave. Goûter les biens faits de la liberté que j’ai toujours vécue. Par contre, je ne suis pas contre de cohabiter avec un humain comme colocataire. Je recherche désespérément un moyen de me sortir de la rue sans pour autant devenir un hybride docile! Bref, je crois que j’aurais encore des tonnes de descriptions à vous faire sur ma personnalité. Mais ceci viendrait à l’encontre de l’effet de surprise. N’est-ce pas plus intéressant que connaitre une personne par le biais de la rencontre internet? Si vous préférez, rencontre via IRL. Donc, je crois que tous les autres mystères de ma personnalité méritent d’être découverts par vous, mes futures rencontres.



Histoire

Vous a-t’on déjà dit que vous étiez libre de faire tout ce que vous désiriez? Qu’il suffit de vouloir être libre pour atteindre cette liberté? Alors, pourquoi se cacher et fuir pour atteindre la liberté? Ne suis-je pas un être vivant comme vous? N’ai-je pas le droit à un avenir radieux?

Mon passé... je m’en rappelle comme si c’était hier. Il y a de ça des années, je ne me rappelle pas quand j’avais 1 an. Je trouve que ce moment précis est vraiment vague. Ce que je sais, c’est que je suis née en Amérique latine d’un homme humain et d’une femme hybride. Mon père humain était un Latino, alors que ma mère elle était japonaise. Les deux ensembles ont formé l’hybride que je suis. À deux identités qui font de moi un hybride à deux nationalités. Cependant, j’étais loin de savoir que mon père était en fait un ancien hybride et qu’il était tout autant japonais.

Passé des parents : La vraie histoire de mon père à commencer lors que celui-ci se retrouvait dans une cage à l’animalerie. Il occupait une cage à côté d’un autre hybride panthère. Ma mère plus précisément. Très souvent, quand les gens avaient le dos tourné, les deux panthères se donnèrent la main. Seules leurs mains pouvaient leur fournir un contact physique entre l’un et l’autre. Mais un jour, mon père se fit adopter par un homme des plus violents. Il recevait des coups chaque jour et chaque jour… il pensait à ma mère. Un jour, alors que son maître dormait, il en profita du moment pour s’enfuir de la maison en prenant avec lui un couteau de cuisine. Ne voulant qu’une chose, n’être plus entre les mains des vils hommes! Quand il fut assez loin de la maison de son maître, il se cacha dans un lieu sombre pour approcher la lame de son couteau vers ses oreilles. Il serra vivement les dents quand le couteau tranchait sa peau pour y laisser une trainée de sang. Cette nuit fut la plus douloureuse pour mon père qui eut la grande volonté de retirer toute partie animale. Ses oreilles et ainsi que sa queue. Ce sacrifice lui valut comme résultat de le rendre sourd… pour le bien de la liberté. Par après son changement, il fit toutes les mesures possibles pour avoir une identité humaine. Après des années de longue procédure, le voilà qui était considéré comme un humain... mais une chose lui manquait… et c’était ma mère. Il passait chaque jour à l’animalerie pour se souvenir de l’hybride qui avait partagé son sort malheureux. Elle n’était plus présente dans l’animalerie… il se sentait vide.

Un jour, alors qu’il marchait dans les rues d’un air assombries, son chemin se croisa avec celui de ma mère qui le reconnut immédiatement. L’heureux couple se retrouvait enfin ensemble et pour ne pas être séparé de nouveau, ma mère quitta son gentil maître pour quitter le pays comme hybride de mon père. Les deux êtres sont donc partis de l’île pour s’installer très loin du lieu de leur malheur, en Amérique latine. C’est là que je suis née. Mon père m’a menti en prétendant être un Latino… je l’ai cru toute ma vie.

Mon vécu en Amérique latine me rapprochait plus à l’identité de Latino. Je ne voyais en moi rien de japonais, je parlais constamment en espagnol même si ma mère m’apprenait le japonais et d’un côté j’apprenais le langage des signes pour mon père sourd. Je ne voulais rien savoir du japonais, pour moi, ce pays était futile et ennuyant. Seul mon pays Latino était le meilleur.

Un pays chaud où les musiques étaient des plus entrainantes. Je me rappelle que je pouvais passer des heures durant à danser et flirter avec les femmes. Nos corps collés l’un à l’autre au rythme de la musique, c’était le paradis. J’avais qu’un seul désire faire la fête tous les jours avec mes amis et avoir les plus belles femmes! Je pouvais faire la fête jusqu’au petit matin, au point que mes parents, surtout ma mère, étaient en colères. Ma mère n’aimait pas ma passion qu’elle trouvait inadmissible. Les Japonais étaient vraiment coincés! C’est ainsi que je pensais. Je vous parle de ma passion sans vous parler exactement de ma forme. Je suis en fait un hybride panthère noire depuis mon enfance. Seulement, mon apparence fut cachée de tous pour qu’on me croie humain. Mon père refusait que qui que ce soit découvre que je suis un hybride, je trouvais ça ennuyant de cacher mon identité... j’ignorais avant tout les conséquences que ceci pouvait produire.

Mais je suivis tout de même les indications de mon père en camouflant mes oreilles sous un bandana dont je tenais mes oreilles couchées à l’aide de barrettes et ma queue dans mon jean. C’était l’horreur, de sentir mes membres animales cachées, mais au moins, je paraissais humain. Le pire, c’est surtout lors des relations sexuelles, je devais le faire habiller... je n’étais pas surpris qu’on me traite d’homme pudique à la suite! Alors que ce n’est pas le cas. Bien des femmes ont tenté de retirer mes habits, mais j’ai dû les repousser sauvagement. Je n’avais pas une belle réputation avec les femmes... pour elles, j’étais un pudique sauvage! Vraiment humiliant.

À part les femmes, j’avais des amis avec qui je pouvais plaisanter et faire la fête en leur compagnie. Surtout, il avait Tobias, mon meilleur ami. Il se tenait toujours auprès de moi et on s’entendait à merveille. Ce que j’avais caché à mes parents est le fait que Tobias était le seul à connaitre ma vraie apparence. Il avait appris mon identité lorsqu’il me surprit alors que je me changeais dans le vestiaire de l’école après que tout le monde ont quitté le vestiaire. Sur le coup, les oreilles et la queue lui avaient donné tout un coup. Cependant, il avait décidé de rester tout de même mon ami. Ce qui était surprenant venant de lui... était qu’il restait constamment collé à moi depuis qu’il avait su ma vraie nature. J’ignorais si c’était pour me protéger, mais ça devenait un peu déconcertant. Ce n’est pas tout, souvent je le surprenais en train de lire un livre renseignant sur les panthères noires. Enfin, je ne me posais pas trop de questions, il avait bien le droit à sa petite passion.

Bref, je vivais mon adolescence pleinement, jusqu’à ce que je fasse la connaissance d’une femme. Celle-ci avait de longs cheveux bruns soyeux, une peau bronzée à souhait, des yeux noirs et un corps bien formé. C’était la première fois de ma vie que je perdais mon assurance devant une telle beauté. Mon cœur battait la chamade quand nos regards se croisaient. J’étais tombé follement amoureux d’elle au premier regard. Cet amour m’avait complètement aveuglé que je n’avais pas remarqué que Tobias jeter des couteaux vers cette femme avec ses yeux. Mon amour pour elle était la seule chose pour laquelle je m’accrochais. J’avais tenté plusieurs reprises de m’approcher d’elle, mais à chaque fois, elle passait à côté de moi sans faire attention à moi. J’ai donc utilisé les grands moyens, je lui ai montré mon grand talent de danseur et ça a marché! Elle cherchait en fait un maître de la danse pour lui apprendre quelque pas... c’était mieux que rien. C’était même l’occasion de me rapprocher d’elle.

Je l’entrainais tout les jours à la danse que par moment ça me saoulait un peu. Je manquais quelques fêtes pour lui apprendre des pas de danse. Mais mon amour pour elle était si fort que je laissais mes petits plaisirs pour enfin espérer qu’elle tombe sous mon charme. Mes parents ignoraient que je fréquentais une jeune femme en cachette qui je vous ai caché qu’elle était majeure et moi non. Cependant, en quoi la nature de notre âge devait m’empêcher de l’aimer? J’avais tous mes droits! Peut-être même qu’elle accepterait sans difficulté ma vraie nature! J’avais passé tant de jours en sa compagnie que j’avais sentie qu’on était plus proche qu’avant. J’étais sûr qu’elle était amoureuse de moi et la seule chose qui nous restait à surmonter ensemble était ma nature d’hybride. J’étais à la fois apeuré et excité. J’ignorais comment elle prendrait le fait que je suis une panthère noire. Me rejetterait-elle? Où accepterait-elle ma forme? Cette femme incroyable, alors c’est sûr qu’elle allait m’accepter. Alors que j’allais lui dire ma nature, je la surprenais en train d’embrasser un autre homme. Mon corps se figea sur le coup, j’avais l’impression que le temps s’était arrêté et que tout s’écroulait devant moi. Je suis partie sans rien lui dire, plus jamais je ne me représentais devant elle.

J’étais écroulé de douleur sur mon lit, je ne voulais plus entendre parler de cette femme qui avait brisé mon cœur et plus de danse! La danse était un poison que je ne voulais plus pratiquer. Alors que je m’effondrais de peine... imaginer qui est venu me voir? Eh oui, Tobias. Il est venu me prendre dans ses bras pour me consoler en ne cessant de dire que cette femme ne valait vraiment rien et qu’elle ne savait pas ce qu’elle manquait! Tout le reste se passa très vite, à peine avait jeté mon regard bleu sur Tobias, me voilà avec les lèvres de celui-ci contre les miennes. J’étais figé par la surprise, j’ignorais comment je devais agir, cependant, je me laissais faire et fermaient les yeux. J’ignore si c’est par réconfort que je laissais ce baiser aller aussi loin où Tobias était tout autant attirant. La seule chose que je sais... c’est que je suis devenu l’amoureux de Tobias.

Nous passions la plupart du temps ensemble, je découvrais à quel point il était très colleur et pire qu’un animal en rut. Ses mains ne cessaient de parcourir mon corps jusqu’à ce que je le laisse m’emporter dans le doux plaisir de la luxure. Ma première relation sexuelle avec un homme était des plus plaisantes, sauf pour ce qui était la douleur entre mes fesses, ce n’était pas du tout agréable. J’avais l’impression que je ne pourrais plus jamais marcher comme avant. Enfin, je commençais à m’habituer à cette relation qui m’apporta de nouveau dans ma passion de la fête et la danse. Tout allait très bien, mais c’est ce que je croyais. J’ignorais en fait le véritable but de Tobias jusqu’à ce que dans le lit nu, coller à lui j’entendis ses paroles qui me firent frissonner.

-J’ai toujours voulu un hybride.

Mes pupilles se sont dilatés par ses paroles. Je me levais d’un bond en le fixant droit dans les yeux. Il m’avait menti, la raison de ses recherches sur les panthères noires et qu’il était obsédé par ma personne étant en raison qu’il voulait que je sois son esclave. J’avais beaucoup entendu parler ma mère à propos du rôle que joue l’hybride. Esclave de l’homme, même avec mes parties animales, je ne me considérais pas pour autant un esclave. Je grognais comme une vraie bête et je lui donnais un bon coup de poing dans le visage. Plus jamais je ne voulais voir cet homme. Je m’habillais prestement quand de nouveau sa voix venimeuse me glace le sang.

-Si tu pars, je dévoilerais ton identité et tu te retrouveras dans une cage! Sois mon hybride Enzo et je prendrais soin de toi.

Sous ses paroles, je me tournais vers lui pour lui offrir un doigt d’honneur avant de quitter les lieux en courant. Je n’étais pas un animal, mais un être libre! J’ai tout raconté à ma famille qui n’a pas trouvé d’autre choix que de m’envoyer loin d’ici même si ça ne me plaisait guère. Il voulait m’envoyer sur l’île de ma mère. Je me refusais de quitter le pays que j’adorais tant, mais mes parents ne voulaient rien savoir! Il préférait que je sois libre là-bas plutôt qu’être enfermé. J’ai donc pris l’avion avec un des amis de ma famille qui lui connaissait cette île comme sa poche. Quand l’avion atterrissait, mon cœur était chaviré de tristesse d’être loin de mon pays natal. L’homme me tendit quelques billets d’argents... pour le reste je devais me débrouiller seul.

L’argent que m’avait passé l’ami de mes parents était une mince quantité pour ma survie. J’ai dû le dépenser dans la nourriture et ainsi que dans les vêtements. Mais rendu à la fin de la réserve, me voilà dans la rue à chercher un moyen de vivre. La misère dans la rue me changea à jamais. Je me surpris de commencer à avoir des comportements félins! Se pouvait-il que mon éloignement à la vie humaine me transformât psychologiquement? L’homme que j’étais avant ne pouvait pas survivre dans les rues, je devais recommencer à zéro... Jusqu’à où encore j’aillais redescendre?!



 
Votre définition d'un hybride


Pour moi, un hybride est un être tout aussi humain que les hommes. Sauf, avec des parties animales qui lui procurent un peu plus de force que l’homme. Un hybride devrait tout simplement être libre!

 



 


Et derrière l'écran ?


    PSEUDO : Namnam
    ÂGE : 20 ans
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Fait super longtemps... 1 ans
    AVIS SUR LE FORUM :

Je l'aime tout autant ce forum





Code by (c) Dey

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!


Dernière édition par Enzo le Jeu 11 Juil - 18:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Ven 21 Juin - 5:37

J'ai un problème avec le code. Ma description psychologique ainsi que mon physique monte sur mon histoire Oo
Je comprends vraiment pas!

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 60
Date d'inscription : 29/05/2013




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Sam 29 Juin - 18:33

Bienvenu !

AHAH ! Toi aussi tu t'es fait avoir, j'ai eu le même problème avec ma propre fiche ! èé
Recopie chaque section parti par parti, ça a régler mon problème quant à moi, en gros y'avait des lignes du code qui avait été doubler donc... ça a fait peter un câble à la fiche xD

Bref, bonne chance pour ce problème -PAN- et amuse-toi bieeeeen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Dim 30 Juin - 1:36

Le problème a été réglé par Karen X)
Alors je n'ai pas a me casser la tête!

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Jeu 11 Juil - 18:54

Désolé du double-poste, mais j'ai fini tout!

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!


Dernière édition par Enzo le Jeu 11 Juil - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Jeu 11 Juil - 18:56

trop bien ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2012
Age : 23




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Jeu 11 Juil - 19:45

C'est long, détailler.. J'aime bien. x)
Rien à redire, personnellement, mon p'tit chat, alors j'te valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsterhunter.goodforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La panthere noire Latino   Aujourd'hui à 3:20

Revenir en haut Aller en bas
 

La panthere noire Latino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Origami - Une épidémie a lui tout seul.
» Vous revoir... [Magie Noire]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Niveau 3 : DUELS - Sortilèges / Magie Noire {Terminé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-