AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Lester Cely, blond aux yeux rouges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 2
Date d'inscription : 26/02/2014




MessageSujet: Lester Cely, blond aux yeux rouges   Ven 28 Fév - 14:46



Lester Cely




Qui es-tu ?



    NOM :Cely PRÉNOM :Lester ÂGE :21 SEXE :Masculin STATUT :Maître odieux ORIENTATION SEXUELLE :HétéroMÉTIER :Voleur, dealerNATIONALITÉ :

Japonaise





Physique

Lester est un jeune homme de 21ans. De taille normale, 1m80, et d'un poids de 70kg il présente une silhouette mince. Touché d'une forme particulière d'albinisme qui rend ses yeux rouges mais préserve une certaine blondeur à ses cheveux, il est caractérisé par une peau pâle sur son visage tout comme sur l'ensemble de son corps. Cette maladie le rend très sensible à la lumière solaire et 5 minutes sous un soleil tapant et sans protection suffisent à le couvrir de coups de soleil sans qu’il ne puisse jamais bronzer à cause de sa maladie génétique. En général il sort le jour uniquement par temps nuageux et avec un parapluie.

Il est plutôt mince et si l'on perçoit ses pectoraux et abdominaux lorsqu'il est torse nu c'est moins à cause de leur volume qu'à cause de l'absence de graisse. Lester a en effet un corps sec, résultat d'une vie passée dans la rue et la misère où la restriction alimentaire est reine. Il porte également quelques cicatrices au torse et dans le dos.

Son visage est effeminé et parfois on pourrait presque le confondre avec une fille. D'autant plus qu'il n’aime pas tellement passer du temps à se coiffer ce qui a pour conséquence des cheveux longs et souvent en pagaille. Cependant  la physionomie de son corps, sa carrure non dénuée de muscle ne laisse pas franchir ce pas.

Sur le visage il possède ce qui ressemble à de petites tâches de rousseurs que l'on peut apercevoir de près et qui sont en fait des lésions issues à son exposition accidentelle au soleil durant sa jeunesse. Il a néanmoins limité les dégats en apprenant très vite et par la force des choses à ne jamais s'exposer sans protection.

Pris tous ensembles, son visage effeminé, sa pâleur, ses cheveux longs pour un garçon et ses yeux rouges le rendent physiquement très singulier à l'égard des autres et lorsqu'on se trouve devant lui on se laisse aisément porter par sa voix et son regard.

Son acuité visuelle est très impactée par sa maladie. Il est capable de lire des livres dans des conditions de luminosité faibles ou avec des lunettes de soleil, en revanche sa vue perd en précision rapidement avec la distance et, passé 10mètres les détails se perdent et seuls les contours lui sont accessibles. D'une manière générale il préfère largement la pénombre à la lumière.

Concernant son style vestimentaire il aime bien marier le rouge et le noir. Par exemple porter une veste en cuir, des jeans sombres et des baskets rouges. Mais cela dépend des jours et de son porte monnaie, là non plus la régularité n'est pas de mise. Pour aller dehors en plein jour les ustenciles obligatoires pour lui sont des lunettes de soleil et un parapluie.




Mental

La vie est un chemin de croix. C'est le moins que l'on puisse dire dans le cas de Lester. Ce jeune homme ayant aujourd'hui perdu pieds avec la société traditionnelle est marqué par une instabilité psychique chronique.

Bipolaire, il oscille entre phases creuses durant lesquelles il est calme et sûr de lui, et phases explosives où il est capable de perdre la tête pour d'insignifiantes raisons.

Très superstitieux, il s'adonne aux arts occultes de la magie noir, de l'alchimie mais aussi de la chimie traditionnelle pour assurer sa subsistance. Il croit aussi au contrôle mental et n'hésite pas à faire usage de techniques d'hypnose sur ses interlocuteurs pour arriver à ses fins en se servant de son apparence atypique et de sa voix.

Psychopathe, son comportement dans la vie de tous les jours est caractérisé par l'antisiocialité. Il n'est plus capable de trouver un emploi stable ou de travailler pour le compte de quelque organisation humaine comme ce pu être le cas par le passé. A contrario il est maintenant, et de façon définitive, pense t-il, à son propre compte.

Ses sentiments à l'égard des êtres sensibles sont ambivalents. En général il ne ressent rien, ni pour lui même, ni pour autrui. Cela correspond à la véritable carapace émotionnelle qu'il s'est forgé au cours de sa vie. Mais à l'opposé de cela il lui est  également arrivé de s'accrocher à des personnes au point d'en devenir morbidement dépendant, renvoyant à sa soif inextinguible d'un amour et d'une attention qu'il n'a jamais reçu.

La morale ? Personne ne lui a jamais réellement appris les fondamentaux dans ce domaine. Aussi pour lui voler, faire des drogues ou tuer sont des moyens de subsistance parfaitement normaux auxquels il ne trouve rien à redire. Comment pourrait-il en être autrement lorsque les seuls exemples que ses référentiels moraux lui ont donné sont ceux de la maltraitance ?

Créature nocturne, de manière assez paradoxale son caractère antisociale, sa sensibilité exacerbée au soleil et ses activités illégales ont trouvé une résonance commune dans l'univers de la nuit. Lester ne sort que rarement le jour et ce quasi-exclusivement pour des achats en magasin ou des démarches administratives. Le reste du temps sa vie consciente se déroule la nuit.

Ce n'est donc pas un monstre, mais un écorché vif et un monstre d'inconsistance. Maltraiter un être aimé est donc pour lui tout aussi probable qu'aimer un être qui le maltraite. Soumis complètement au syndrôme de Stockholm.

Il lui arrive d'être frappé de depressions terribles durant lesquels il est est incapable de se lever ou faire quoique ce soit. Il n'hésite alors pas à faire usage de drogues pour se remttre d'aplomb.

Intelligence, infantilité, naïveté, maturité tout ceci se mélange en lui dans un maelstrom faisant de son psychisme une marionnette désarticulée. Tantôt froid et calculateur, tantôt naïf et stupide son comportement et caractère sont imprévisibles et varient en fonction de ses interlocuteurs, situations et états d'esprits.



Histoire

Lester est né dans un village minier du Japon, gangrené par le chômage et l'alcoolisme. Ses parents, des cas sociaux, tous deux alcooliques ont commencé à le négliger dès la naissance le percevant plus comme une entrave, un objet encombrant que comme un être sensible.  Ils se sont néanmoins acquittés de leurs obligations vis à vis de lui en le nourrissant durant les premières années de sa vie. A l'âge de 3ans est né son petit frère pour lequel il a développé une très grande affection.

Le village dans lequel ils vivaient et qui avait des airs de bidonville comprenait quand même une école primaire où il allait comme chaque enfant. Son albinisme le rendait différent des autres et il était sujet à la rejection naturelle des autres. Pour cette raison il était enclin à développer sa timidité, mais était tout de même bien contraint de jouer un minimum avec les autres. Son seul réconfort durant ses très jeunes années était donc son frère qui n'avait pas la même forme d'albinisme et avec lequel il était très protecteur. Son domicile était de très rudimentaire et consistait en un amoncèlement de tolles avait  peine l'eau courante. L'hygiène  était très précaire, l'alimentation laissait à désirer aussi bien sur la quantité que la qualité et la promiscuité était envahissante. Il est donc devenu familier avec la misère très tôt dans sa vie. Dès ses premiers signes d'autonomie sa mère se mis à le délaisser et à s'en désintéresser l'obligeant à se débrouiller par lui même très rapidement. Son père quant à lui était caractérisé par la violence et l'alcoolisme, aussi bien envers sa femme que ses enfants n'hésitant pas à sortir la ceinture à la moindre incartade, au moindre retard, à la moindre chute de vaisselle.

Son albinisme était un handicap dans la vie de tous les jours. Pour aller à l'école ou sortir dans la rue le jour il devait se protéger avec un parapluie pour se protéger des brûlures. Ce dernier venait s'ajouter à la couleur de sa peau et de ses yeux pour contraster encore plus sa singularité et son étrangeté. Cela le disqualifiait également d'office pour tous les jeux impliquant de la course en dehors du préau. C'était donc un enfant solitaire qui intéragissait peu avec les autres et qui était souvent sujet de moqueries. Dès le plus jeune âge donc sa construction émotionnelle était mise à mal et ses points d'ancrages étaient inexistants lorsqu'on écartait son frère, deux ou trois camarades plus tendres que les autres et les adultes qui avaient pitié de lui.

Son acuité visuelle était largement inférieure à celle des enfants de son âge. Par chance il était capable de lire des livres dans des conditions de luminosité faibles ou avec des lunettes, en revanche sa vue perd en précision rapidement avec la distance et passé 10mètres les détails se perdent et seuls les contours lui sont accessibles.

Lorsqu'il était bébé, ses parents, aussi rustres avaient-ils pu être, comprirent très vite sa sensibilité au soleil lorsqu'il se mettait à hurler aux premiers contacts avec sa lumière. Lorsqu'il fut en âge de sortir seul il apprit très vite à ne jamais sortir sans protection. La seule fois de son existence où son regard croisa le soleil il perdit la vue pendant des dizaines de minutes et cru être définitivement devenu aveugles. Ces expériences lui apprirent par la douleur que le soleil était son ennemi.

La première et majeure ponctuation à cette misérable existence fut une tragédie absolue qui l'anéantit et le changea durablement. Alors que Lester avait 9ans et son frère 6, ce dernier fut frappé par une infection qui engendra une forte fièvre et le cloua au lit. Il ne reçut aucun soin de la part de ses parents, juste leurs sermons. La maladie, au lieu de se résorber comme elle le faisait d'habitude, empira. Au bout de  plusieurs jours son frère semblait se réveiller de moins en moins et Lester prit la décision de l'emmener au dispensaire du village. Mais ils ne purent le réanimer, la fièvre avait trop progressé et il était trop tard. Il hurla de douleur, envahit par un sentiment de haine envers ses parents mais surtout envers lui même pour n'avoir pas su réagir plus tôt. Avec son frère disparaissait le seul être proche de lui, le seul être qui lui apportait un peu de réconfort dans son existence.

Il perdit la parole pendant plusieurs mois et après une hospitalisation et un séjour en service psychiatrique dans une autre ville les services sociaux l'envoyèrent en foyer ce qui fut le début d'une errance qui ne trouva jamais de fin depuis.

La mort de son frère le changea foncièrement et durablement. Il développa une violence vis à vis des autres et de l'environnement. Il se brouillait avec les autres pour un rien et le chahutage se transformait progressivement en bagarre de poings puis à l'adolescence il n'hésitait plus à utiliser des couteaux et blesser les autres jusqu'au sang pour régler ses différents. Si bien qu'il se faisait expulser et se mit à errer de foyer en foyer. D'autant plus qu'il s'adonnait également à la dégradation de mobilier et de matériel, comme si une force le poussait à reproduire la violence de ses parents et les conditions de vie de son taudis. La spiral intergénérationelle de la violence.

En lui même il se sentait terriblement seul et se forgeait par la force des choses une carapace de sentiments pour ensevelir son passé et sa douleur intérieure. Avec l'âge cependant sa singularité qui avait toujours été la source de rejet devint peu à peu source d'intérêt pour quelques personnes. Il put grâce à cela commencer à socialiser un peu pendant l'adolescence et il eut sa première copine à 15ans et à laquelle il s'attacha fortement semblant espérer pouvoir puiser dans cette relation l'amour qui lui a manqué toute sa vie. Son coeur fut brisé lorsqu'il dû la quitter après une n-ième expulsion.

Lester était un garçon intelligent mais qui a toujours évolué dans un univers peu stimulant. A l'école il s'en sortait pas mal malgré la fatigue occulaire engendré par sa maladie mais était très irrégulier dans son travail et ses horaires. Durant l'adolescence il se prit de passion pour l'ésotérisme après avoir trouvé de vieux livres à ce sujet dans la bibliothèque du foyer dans lequel il se trouvait à l'époque. Il était aspiré par cet univers mystique et flou où tout semblait possible. Ses croyances ésotériques prenaient leurs premières racines avec sa mère qui le menaçait de le donner en pâture au diable s'il continuait à mal se comporter, embrasser un tel pouvoir de destruction pour l'infliger à ses ennemis ou aux gens qui le rejetaient était alléchant. Cela prenait aussi racine dans sa maladie, lorsqu'il se regardait dans un miroir il se trouvait tellement différent des autres, se pouvait-il qu'il puisse trouver la réponse à ses questions dans les arts occultes ? Il n'avait jamais vraiment appris à développer un esprit critique, habitué à la misère, la faim et la maltraitance il était à même d'accepter pour valeur de vérité n'importe quel énoncé pour peu qu'il soit attrayant ou terrifiant. Comme un grand nombre d'adolescents qui trouvent une passion, l'ésotérisme était la sienne et cela lui permettait de s'échapper mentalement de l'univers dans lequel il se trouvait. Il était même allé jusqu'à dérober des bouquins sur la magie noir et l'alchimie dans les bibliothèques qu'il connaissait. Cette passion fut pour lui salvatrice dans un sens car elle le poussa, vers la fin et par transitivité à s'intéresser à la vraie chimie à l'école, domaine dans lequel il devint très bon de façon autodidacte puisque le niveau à l'école et à son âge relevait de "l'initiation".

A 17ans il voyait venir l'expulsion du foyer et du arrêter l'école pour trouver du travail pendant qu'il avait encore un toit. Il trouva du travail en tant qu'agent d'entretien dans une laverie et pu gagner un salaire pendant un peu moins d'une année. Cependant ce travail lui devint rapidement insupportable. Ayant été élevé dans la misère ses dépenses étaient négligeable mais cela n'excusait en rien le salaire misérable qu'il gagnait à faire un boulot de seconde zone. Il s'estimait indigne d'un tel travail et finit par se brouiller avec ses supérieurs avant de quitter. A 18ans il du également quitter son dernier foyer d'accueil.

Fort de ses économies il voyagea jusqu'à l'île de Neko no shima où il pu rejoindre un squat en périphérie de la ville principale. Il était attiré par cette ville car il avait entendu des histoires sur les hybrides et voulait en voir de ses propres yeux. Une fois arrivé il fit connaissance avec différents groupes qui l'initièrent à la vie de rue : cambriolages, marché noir, synthèse de drogue. C'est cette dernière activité qui trouva une synergie avec ses centres d'intérêts et dans laquelle il se mit à exceller.

De fil en aiguille il finit par s'installer dans son propre squat et à mener cette vie de rue délabrée mais où au moins il était installé à son propre compte.



Votre définition d'un hybride

Lester n'a pas beaucoup d'expérience avec les hybrides comme il a vécu dans la misère, il en a juste entendu parlé, dans son imaginaire ce sont des servants d'humains.






Et derrière l'écran ?


    PSEUDO :LesterÂGE :19COMMENT T'ES ARRIVE LA ? googleAVIS SUR LE FORUM :ca fait 4 ou 5 mois qu'halloween est passé








Code by (c) Dey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Lester Cely, blond aux yeux rouges   Ven 28 Fév - 20:59

Welcome Mister~
J'espère que tu te plairas parmi nous !
Au plaisir de rp avec toi, beau blond~~
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 23
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 18
Localisation : Strasbourg




MessageSujet: Re: Lester Cely, blond aux yeux rouges   Ven 28 Fév - 21:05

Bienvenue a toi sur le forum

_________________


[14:50:23] MELODY RAVENWOOD : MATT
[14:50:25] MELODY RAVENWOOD : EPOUSE MOI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybridoya.forumactif.org
Newbie
Messages : 388
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 22
Localisation : Je suis partout !




MessageSujet: Re: Lester Cely, blond aux yeux rouges   Lun 3 Mar - 22:48

Bienvenue parmi nous.

Oui on sait qu'Halloween est passé, mais la V2 du forum va ouvrir dans très peu de temps.

Sinon, je n'ai rien à redire sur la fiche.

Pas de fautes, tout est très bien décrit que ce soit en mental, physique et l'histoire (que j'ai adoré)

Je te valide !

Pense à recenser ton avatar ~ Faire une demande de rp et d'hybride (ou voir les demandes) et surtout amuse toi bien !

_________________


Mes paroles = [color=#996600]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lester Cely, blond aux yeux rouges   Aujourd'hui à 17:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Lester Cely, blond aux yeux rouges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]
» Combat pour l'amour du Feu [ Nuage en Feu et Nuage d'Éclipse]
» Ranmaru
» Eärylia Ciol [Eclaireur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-