AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 william e. allen. - finish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 16
Date d'inscription : 25/10/2013




MessageSujet: william e. allen. - finish.   Ven 25 Oct - 18:14



Prénom Prénom 2 Nom







Qui es-tu ?



    NOM : Edelweiss Allen.
    PRÉNOM : William Purple.
    ÂGE : 25 ans
    SEXE : Mâle. Mâle en rut.
    STATUT : Maître odieux.
    ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel. (Zephysexuel)
    MÉTIER : Dealer, trafiquant, les bazars, etc. c'est son dada.
    NATIONALITÉ : Américain.









Physique

Tu es face à lui sans vraiment le réaliser. Pourtant, comme à chaque fois, dans quelques instants vos corps seront collés et vous passerez un semi-nuit blanche des plus alléchantes. Mais comme toujours, tu ne peux t'empêcher de le dévisager de haut en bas et de penser qu'il est beau et que tu aimes tout chez lui, enfin, parlons simplement de ce qui se trouve à l'extérieur.

Il faut déjà savoir qu'il est grand, tu aimes la grandeur. Il est grand et fort, que fait-il pour être comme il est ? Du sport sans doute, tu ne lui as jamais demandé ce qu'il faisait pour gagner son pain. La première fois que tu l'as vu, de dos, tu as été attiré. En le voyant de face, tu ne pouvais plus t'en passer et aujourd'hui… Disons que tu pouvais le regarder pour ne pas employer le terme "mater" pendant longtemps, ne t'en lasseras-tu pas un jour ?

Est-ce sa chevelure blonde qui t'as attiré ainsi ? Cette lourde crinière or si douce au touché qui devient brune sous l'eau. Toi qui raffole glisser tes doigts entre ses mèches, aimes-tu l'odeur qui y dégage ? Lui as-tu demandé, un jour, s'il avait une raison précise pour les garder de cette manière ? Tu t'amuses à les brosser parfois, peut-être est-ce un peu d'exagération car il ne les a pas si long non plus. Mais il te laisse faire, il te dit que tu brosses bien. Tu l'as remarqué ? Il aime prendre soin de ses cheveux.

Et son visage, quel beau visage. Un véritable apollon. Légèrement affiné sans pour autant paraitre féminin. Combien de fois t'es-tu perdu dans son regard sans fin, doux azure ? Combien de fois as-tu repassé à la main les traits de son front en suivant son nez parfais pour atteindre ses lèvres désirés ? Je suppose que tu dois aimer taquiner ses oreilles pleines de percing et autre boucle à oreille. Puisqu'on y est, parlons de ses tatouages. Je te trouve bien peu curieux, ne l'as-tu jamais questionné sur la source de ses marques noirs qui entoure son cou, ses épaules et un partie de son torse ?

Enfin, j'espère pour toi que tu es remarqué ses blessures, non ? Tu es vraiment à rire, tu ne fais attention à rien. Il vient souvent blessé, il suffit d'avoir l'oeil, mais tu préfères bien te couler dans ses bras en réclamant mainte et mainte caresses, s'en ai à rire, je t'assure. Un jour tu seras délaissé comme tant d'autre l'on était, patiente, c'est tout.




Mental

William est un homme de caractère qui, pour autant, ne se dévoile jamais trop. Il aime l'image qu'il donne de lui, image qui n'est pas toujours vraie, ni fausse. Il aime être poli, galant. Qu'on l'admire, qu'on l'envie. Ses petites habitudes et ses "tics" le rendent plus enviable encore, il est naturellement attirant on pourrait dire. Et il aime ca.


A GOOD



Delicatesse, douceur — Le blond apprécit toutes les formes de douceur, ses gestes reflètent aussi cette petite passion. Il aime toucher tout ce qui est doux. Il aime rassurer, avoir la confiance de son entourage. Il n'est jamais vraiment brusque dans ses gestes, ou alors c'est involontaire, car il a un contrôle de lui même assez impressionnant et il peut se faire aussi doux qu'un agneau. Il ne se montre jamais agressif quand il ne le veut pas, il peut meme tuer en douceur, à tel point que la mort pourrait sembler agréable. Pourtant, c'est un véritable bête.

Franchise, vérité — William est franc. Plus envers lui même que quelqu'un d'autre. C'est sans mal être qu'il critiquera quoi que ce soit. Il ment beaucoup aussi. Mais plus de manière négative. A lui même, il ne se ment jamais. Il assume le moindre de ses faits sans hésitation. Il est parfait de toute manière, rien de ce qu'il fait n'est mal pour lui. Vous m'avez cru ? Il ment surtout avec franchise (ne sait-il faire que ca ?). Mais il est vrai qu'il ne se ment jamais.

Attachement, aimer — Il considère ça comme le plus immonde de ses défauts, pourtant c'est si mignon. Il s'attache trop facilement aux personnes qui en valent la peine. Un minime de pureté l'attire. Cette attirance le force à chercher les gens les plus débraillés de l'île. De toute manière, peu lui importe. Son critère numéro 1 est la beauté. En somme, il ne pense pas à l'amour. Franchement, faut être con pour aimer quelqu'un.

Serviable, sympathique — Malgré votre étonnement, il faut savoir que William est serviable. Rendre service aide à tous. Il a déjà gagné plus d'une chose en aidant de nombreuses personnes pour de simples taches. Il se montre de manière sympathique, souriante. Le bon gamin qui vient aider les personnes en difficultés. Avec ça, comment deviner sa vraie personnalité ? Effrayant.

Qualités, vraiment ? — Mettant à part sa manière plus que douée de faire l'amour et celle de tuer, William a de nombreuses qualités. Nombreuse ? C'est à peine s'il sait cuir un oeuf sans faire exploser la cuisine. Mais, mettant à part ça, c'est un jeune homme dansant comme un dieu. Plus ou moins cultivé, il rattrape n'importe quoi plus ou moins bien. Gamin, il chantait des berceuses, parfois quand il est seul et qu'il écoute de la musique, il chantonne timidement, comme si quelqu'un pouvait le surprendre.



OR A BAD



Menteur, manipulateur — Qui est-il vraiment ? Vous ne le savez pas ? Mais je vais vous répondre. Un batard. Ce mec ment comme il respire. C'est sa seconde nature, pour ne pas dire qu'il n'est bon qu'à ça. Avec tellement de facilité, personne ne pourrait deviner qu'il ment. Les gens ont d'ailleurs l'habitude de le trouver plus franc que jamais - le contraire total. D'ailleurs, il ment à tout le monde. Ses "parents", ou parents adoptifs, ses amants et amantes, ses clients, ses amis. Ca vie est peut-être un gros mensonge en fait.

Perfide, sadique ? — Qui a dit sadique ? William ne pratique pas le sadomasochisme. Il n'est pas contre non plus. Ce qu'il aime par dessus tout, c'est frapper sans tuer, puis traumatisé par de simples paroles. Il cache souvent ce qu'il ressent mais un bien être profond le parcourt lorsqu'il rencontre le visage désespéré de quelques victimes. Il n'en a pas honte, mais il ne l'avoue pas de peur d'avoir certaines demandes dont il s'en passerait franchement.

Accro, nympho — Ah, oui. William est assez accro en ce qui concerne le sexe. Il a dût se faire une grande partie des plus belles personnes de cette île. Relation peu durable, rencontre d'une nuit, vieille connaissance, pari. Il a testé de tout et s'est découvert un faible pour les hommes. Il n'a jamais tenté une relation sérieuse mais il aime faire tourner en bourrique et donner de faux espoirs.


BOY ?



En somme. C'est un vilain garçon, un vilain garçon qui le sait. ~



Histoire

C'était y'a déjà pas mal de temps, on n'sait pas combien d'années, on s'en fou. Dans un joli petit village chaleureux où régnait joie et bonne humeur, on pût entendre un beau jour le cris de haine d'une mère de famille victime du destin qui l'avait choisis pour supporter le sort de la bande à Harry. La bande à Harry, d'y'a déjà très longtemps, c'était 4 gamins ne dépassant pas la dizaine qui jouaient. Ils se surnommaient "la bande à Harry" car c'était Harry le chef, pas de doute là dessus. Les adultes les appelaient "les gamins d'la maison", mais les adultes ne comprenaient rien. "La maison", c'était un petit orphelinat qui servait aussi d'auberge, après la place centrale. Les 4 mômes venaient tous de cette petite maison toujours pleine de vie. Du plus jeune au plus vieux, y'avait John, 7 ans, Luce, 8 et d'mi, Willy', 9 ans et Harry, qui venait juste d'atteindre ses 10 ans.

Dans "La maison", il n'y avait jamais le silence (sauf tard le soir quand les enfants devaient dormir), des gamins courant partout, des voyageurs de grands chemins, des habitués du bar… C'était une grande famille "La maison". Les garçons tous des frères, les filles, de véritables soeurs. A "La maison", on s'aimait tous. On avait tous un père et une mère, pas forcément biologique, mais on s'en foutait fou aussi.

Willy', parce que William c'est trop long, vivait d'jà là depuis 3 ou 4 ans. Il avait été laissé là, paf, comme ça, le cou et le torse mutilés de formes extravagantes teintes de noir. Sans aucune mémoire. A 9 ans, c'est un gamin débrouillard qui adore faire des farces avec sa bande, son vrai frère de coeur, Harry, ses potes, sa vie. Avec la faculté d'insulter ses "parents" dès qu'il entend parler d'ça. Il les déteste ses parents, c'est à cause d'eux qu'il a ses marquées noires immondes sur la peau à vie.

Willy', il voulait parfois qu'le temps s'arrête, il croyait pas en l'bon dieu, mais il priait parfois. Pourtant, l'jour ou Harry et John' furent adoptés, il n'y eut plus aucunes croyances nulle part. Pourtant, le sourire de son frère, les consolations de ceux qu'il aimait. Il se fit une raison et les laissa partir, de toute manière, il se disait tout le temps, ils étaient pas très loin et c'pas comme si ils étaient séparés toutes leur vie. Et puis, se fut son tour de partir.

Willy' n'était pas capricieux, mais ce n'était pas "à côté" qu'il allait partir lui. Plutôt à l'autre bout du monde. Personne ne le retenait, il n'y avait plus personne. Alors, il se mit à tout haïr, même son frère. Lorsqu'il partit, Harry lui tendit la main, lui dit au revoir d'être fort. "Ecris moi ! Deviens un homme, un vrai ! T'inquiète pas, t'es mon frère, on se reverra". Pourtant… pourtant, la seule réponse fut un cracha dédaigneux suivi d'un mauvais sourire. Aujourd'hui, en y repensant, il pleure parfois.

Il est donc parti, sur cette foutue île de "Neko no Shima" en tentant de pas regretter "La maison" et "La bande à Harry". En tentant de pas regretter ses parents, les vieux' aux blagues pourries, les bonnes femmes qui couraient un balais dans chaque mains, ses soeurs, ses potes, ses frères. Son frère.

Ce qui suivit ne fut que sans importance pour lui. Hourra, il avait atterri sur une famille de mafieux assassin. Tant mieux, il se noyait dans tout, l'entrainement, mains nus, aux armes, aux tires, à la course. Il eut même droit à rencontrer de "très célèbres assassins", que de joie. Pour ce qui est du meurtre, il faut dire que ce n'est pas ce qui l'a laissé indifférent. Son premier meurtre lui donna la nausée, le second lui retourna le ventre, au troisième il devient fou. Mais il a réussi à s'y faire, bizarrement, voilà ce qu'il est d'venu, un monstre ?

Il ne sait plus quand vraiment, un gamin aux cheveux rouges. Il ne se souvient plus vraiment. Présenté sous forme de cousin. Son nom ? Kaoru quelque chose… Starish, Kaoru Starish. Willy' ne l'a jamais aimé, ce Starish. Un tueur aussi. Il eut plusieurs occasions de discuter mais au finale, ca n'a pas marché entre eux.

Plus le temps passe, plus les gens changent. Not' gamin blond qu'est Willy' est vite tombé sous le joug de la drogue qu'est le sexe. Aujourd'hui et hier sont bien différents. Il vit dans un petit appartement, en centre ville, un véritable scouateur qui travaille une fois tous les 4 jours sur commande. Aime-t-il sa vie ? Aller savoir.



Votre définition d'un hybride

Hey petit couillion. Tu m'veux quoi? Oh, la définition d'un hybride? Tu veux dire, des mutants puants. Bah j'vais pas mentir, ces merdes j'les ai pas encore testé mais il paraît que certains sont tellement soumis que ça en devient amusant. De quoi s'éclater. Bref, ces petites sous-merdes sont bonnes qu'à ramper comme on aime le dire. Quoi, vous êtes pas d'accord? Allez vous faire foutre alors. Avec tout mon amour mes bébés.








Et derrière l'écran ?


    PSEUDO : William. Aussi connu sous le nom de Toru. Mouton, mouton et encore. Mouton. Baveux aussi. Bg, grand amour, idole, merveille. Tout ça, vous voyez?
    ÂGE : 14 ans. Choquant? J'vous emmerde ♥ c:
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Wah. J'sais plus, ça fait tellement longtemps.
    AVIS SUR LE FORUM : J'vais attendre de retrouver mon ordi. Le code bug sur celui là, c'la misère bon dieu.








Code by (c) Dey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: william e. allen. - finish.   Ven 25 Oct - 18:16

Je re-valide '-'
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 16
Date d'inscription : 25/10/2013




MessageSujet: Re: william e. allen. - finish.   Ven 25 Oct - 18:18

tu peux pas faire plus constructif, bb. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: william e. allen. - finish.   Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

william e. allen. - finish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport n° 678 ~ William T. Spears [Finish o/ ...je crois °w°)
» Me presento, me llamo Amaliya Sobrey Duffing {FINISH}
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Demande de kit pour Theo William
» Heartbreaker version girl [Finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-