AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 17
Localisation : Alsace




MessageSujet: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mar 11 Juin - 18:08



Ako



Qui es-tu ?


    PRÉNOM : Ako
    ÂGE : Quinze ans
    SEXE : Féminin
    RACE : Hybride chauve-souris vampire
    STATUT : Docile
    ORIENTATION SEXUELLE : Pansexuelle, bien que cela soit loin d’être la principale préoccupation d’Ako





Physique

Ako, ne mesurant pas plus d’un mètre soixante, est de stature plutôt frêle. Sa minceur est encore davantage soulignée par un manque évident de nourriture. Ses membres sont si fins que l’on se demande comment ses jambes parviennent à supporter le poids de son corps -bien que celui-ci soit d’apparence peu élevé-, et que l’impression nous vient que ses bras peuvent être brisés d’un simple contact.
Sa peau, dont la surface douce au toucher semble omise de toute imperfection, est naturellement très blanche. En effet, Ako supporte peu le soleil et évite de s’en exposer aux rayons, privilégiant les sorties de nuit.
Sa tête, proportionnée au reste du corps, est surmontée d’une chevelure d’un noir de jais, composée d’une multitude de mèches rebelles tombant presque aléatoirement de part et d’autre de son crane, couvrant parfois son visage. Bien que ces dernières soient toutes de longueur différente, cette crinière sombre ne dépasse pas la hauteur du sommet de ses épaules.
Son visage possède des traits fins et sereins. Au centre de celui-ci, un petit nez, très petit, et très fin. Au-dessus, une bouche aux lèvres fines et naturellement rosées. Ses yeux sont d’un rouge profond, virant d’un rouge sang à un rouge rubis, selon l’éclairage. Du moins, c’est le cas de son œil droit. Ako cache son œil gauche sous un patch blanc. Elle est la seule à savoir ce qui se trouve dessous. Elle possède également une paire de petites oreilles humaines cachées sous sa chevelure. Seules deux canines pointues pouvant percer la chair rappellent l’animal auquel elle est associée : la chauve-souris vampire.

Ako porte toujours des habits sombres. Elle a horreur des couleurs vives. Elle s’habille généralement d’un uniforme d’écolière, ensemble qu’elle trouve souple, léger et agréable, en plus d’être mignon.




Mental

Le passé d’Ako à grandement influencé son caractère. C’est une jeune fille très froide et distante, qui n’aime pas beaucoup parler et communiquer avec les autres. Elle est plutôt du genre à, lors d’une fête par exemple, s’isoler dans un coin à l’écart, loin des autres et du bruit.
Elle ne montre non plus pas beaucoup ce qu’elle pense et reste quasiment indifférente face à toutes les circonstances. Ne faisant confiance à personne, elle préfère tout garder pour elle, ses secrets, ses émotions, ses sentiments. Elle ne sourit de ce fait jamais, et il est rare de la voir pleurer.
Elle est plutôt sombre et ne supporte pas vraiment le soleil. Elle se sent mieux la nuit, ce qui est sans doutes du à l’animal auquel elle est hybridée. Comme ce dernier, elle a un faible pour le sang et, bien qu’elle se nourrisse d’aliments normaux, elle prend un malin plaisir à mordre ses victimes de ses canines pointues pour se délecter du liquide rougeâtre qui s’écoule alors de la plaie.

Pourtant, derrière cette armure de glace, elle possède une sorte de seconde personnalité. En effet, c’est en réalité une personne très sensible et émotive, et également très susceptible. Mais la haine profonde envers tout être vivant qui la nourrit a dévoré cette partie d’elle, laissant seulement une enveloppe vide au regard froid et indifférent.



Histoire

Aussi loin que remonte ses souvenirs, Ako a toujours été libre. Elle n’a jamais connu ses parents, et ignore même si elle en a eu, ou bien si elle a été créée de toutes pièces en laboratoire. C’est dans cette candeur qu’elle vivait libre, heureuse, au milieu d’autres hybrides, ignorant tout du monde et de ses dangers. La jeune fille grandit au milieu des arbres et des fleurs, dans la joie et les rires de ses amis et des personnes l’entourant.

Mais cet éden ne dura que les dix premières années de sa vie. Tout rêve se doit d’avoir, un moment ou l’autre, une fin, aussi brutale qu’elle soit. Le réveil de cette douce idylle sucrée qu’était la vie de la jeune fille eu lieu par une belle journée de printemps. Alors qu’elle flânait dans le bois, humant le parfum délicieux des fleurs porté par une légère brise agréable, une odeur étrange vint déranger l’odorat d’Ako. Une odeur irritante. Une odeur de fumée, venant du centre de la forêt, la clairière, où était installé le clan d’hybrides rebelles auquel appartenait Ako. Puis, un cri se fit entendre.
Inquiète pour les siens, l’hybride accourut vers l’épicentre des hurlements. Elle tomba sur un spectacle effrayant. Des flammes, partout. Les arbres, en morceaux. Dans le ciel, les braises, des lucioles ardentes. Et au milieu de cet enfer, tantôt un fusil en main, tantôt des filets des cages, des humains sortant des flammes, semblables à des démons.
Ils attrapèrent une jeune kitsune qui, dans une folie de terreur, s’était précipitée au milieu des hommes en tentant de fuir. Dans l’inconscience de son jeune âge, Ako se précipita sur ces derniers pour libérer la créature captive. Suite à la douleur provoquée par les morsures de l’hybride chauve-souris vampire, les chasseurs lâchèrent les filets de la kitsune, qui en profita pour détaler. C’est alors sur Ako que s’abattirent les amas de cordes. Entre les liens, cette dernière observa le trajet de la fuite de celle qu’elle venait de sauver. Son regard fut alors conduit jusqu’à un creux dans la falaise, où, dans l’ombre derrière un rocher, étaient cachés un grand nombre d’hybrides du clan, assez nombreux sans doutes pour mettre en fuite tous les humains. Ako poussa alors des cris de détresse, espérant une aide de ses amis, et de ceux qu’elle considérait comme sa famille. Mais ceux-ci ne bougèrent pas.
Bientôt, Ako fut enfermée par un groupe d’hommes dans une cage, tandis qu’un autre partit à la recherche d’autres créatures. Elle continua ses plaintes à travers les barreaux, mais en vain. Ainsi, la jeune hybride fut arrachée de son monde paradisiaque et emmenée dans un camp afin d’être dressée, puis mise en vente.

Les jours passés dans le camp furent un enfer. Ako avait été placée dans une cage collective, avec d’autres hybrides associés à un animal de même stature que le sien. Des chauves-souris, des rats, et autres petits animaux. Mais bien que sous leur forme animale ils soient tous de même taille, sous forme humaine, Ako était la plus frêle, en plus d’être la plus jeune.
À l’heure des repas, la distribution de nourriture se faisait -dans les cages collectives- par plusieurs coupelles posées au le sol. Les quantités de nourriture étant infimes, les hybrides se précipitaient tous vers les assiettes, ignorant leurs congénères, avec pour seul objectif en tête : manger. Ainsi, pour se nourrir, la loi du plus fort régnait. Avec sa frêle stature, Ako ne faisait pas le poids face aux hybrides plus âgés, et finissait souvent les journées sans n’avoir rien mangé. L’enfermement et les pratiques du camp de dressage avaient transformé ces hybrides en simples animaux suivants leur instinct de survie qu’est se nourrir.
Ako commença alors à s’isoler et à se refermer sur elle-même. Assise dans un coin de sa cage, elle repensait aux évènements passés qui l’avaient conduite jusqu’ici. Le paradis, le déclin, et l’enfer. Elle repensait aux humains qui avaient détruit son monde, qui l’avaient arrachée des siens. Les siens… qui l’avaient lâchement abandonnée aux griffes des chasseurs. Et maintenant, les siens qui lui interdisaient la nourriture. Elle les détestait tous. Le regard qu’elle portait sur le monde changea. À présent, elle y portait un regard haineux, et haïssait tout être vivant qui l’entourait.

À l’âge de sa quatorzième années se produisit un nouveau tournent pour sa vie. Elle somnolait dans sa cage quand de légères secousses du sol la réveillèrent. Elles étaient à peine perceptibles, mais bien réelles. Elles semblaient se rapprocher, et bientôt furent accompagnées d’un bruit assourdissant. Des hybrides. Des tas d’hybrides. Une vague d’hybrides déferlait sur le camp ! Comment étaient-ils sortis de leur cage ? Où allaient-ils ? Et les humains, paniqués, ne pouvaient que fuir face à ce raz-de-marée.
Soudain, une tête blonde apparue de l’autre côté des barreaux de la cage. Un garçon, d’à peu près l’âge d’Ako, mais… complètement nu. L’hybride chauve-souris le regarda perplexe. Au milieu de la touffe blonde se dégageaient deux antennes de sauterelle. Un hybride sauterelle. Celui-ci tenait quelque-chose de scintillant entre ses mains. Une clé. La clé de la cage ! Il la fit tourner dans la serrure.
Pendant que les autres hybrides sortaient de la cage, Ako quant à elle s’y terrait, immobile. Son regard croisa celui du jeune homme blond. Il lui adressa un sourire amical, avant de reprendre sa course destructrice et de disparaître dans des éclats de rire.

Quand le calme fut revenu et la marée d’hybride en fuite passée, Ako sortit de la cage et se dirigea seule vers la forêt. Elle y erra quelques heures, puis, épuisée et trop affaiblie par la faim, se retrouva dans l’incapacité de se déplacer. Cela devait faire quelques jours qu’elle n’avait pas mangé, et quatre ans qu’elle n’avait pas mangé correctement, souffrant alors de sous-nutrition.
La faim lui tiraillait le ventre et, au bout de ses forces, elle s’évanouit au milieu des arbres.

Quand elle se réveilla, elle se trouvait dans une cage, encore. Elle ne savait pas combien de temps elle avait perdu conscience, mais elle ne se trouvait apparemment plus dans la forêt. À côté d’elle, d’autres hybrides enfermés. Elle leur lança un regard sombre, puis détourna les yeux. Des humains marchaient, s’arrêtaient, regardaient, puis reprenaient leur marche. Ako se trouvait dans une animalerie.

Des jours, des semaines, des mois passèrent. La jeune hybride avait à présent quinze ans. Devant sa cage, les clients défilaient toujours. Peu s’y arrêtaient. Elle, continuait d’attendre. Ce qu’elle attendait ? Elle l’ignorait. Elle n’avait pas réellement de but. Elle attendait, c’est tout. Elle souhaitait seulement sortir de cet endroit, et retrouver sa liberté.



Votre définition d'un hybride

Des créatures qui ne méritent pas d’exister, tout comme les humains. Ako a honte d’être une hybride.





Et derrière l'écran ?
    PSEUDO : Sheypah
    ÂGE : Quatorze ans
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Par des amies, Kyuun, Naël et Marika
    AVIS SUR LE FORUM : Très beau et agréable niveau design, et les membres m’ont l’air bien sympathiques !






Code by (c) Dey



Dernière édition par Ako le Mar 11 Juin - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 39
Date d'inscription : 09/06/2013




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mar 11 Juin - 18:14

Yay !

Bienvenuue 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 84
Date d'inscription : 09/06/2013
Localisation : Quelque part en pleine nature ~




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mar 11 Juin - 18:16

Yop !

Bienvenue! Very Happy

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 82
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 18
Localisation : Au fin fond d'une boîte de nuit




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mar 11 Juin - 18:27

Bienvenue volupté de saveur ! (J'aime vivre Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 7
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 17
Localisation : Alsace




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mar 11 Juin - 18:44

Merci ! :D
Marika, ça va bien ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 681
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Mer 12 Juin - 7:50

Bienvenue parmi nous ~

Je tiens à dire que ta fiche est agréable à lire et que je n'y voit aucun inconvénient pour valider une si jolie hybride froide mais dans le fond gentille ~

Je t'annonce donc que tu es valider.

Bon rp et amuse toi bien ^^

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 

« Qui comprend l’humanité recherche la solitude. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» on recherche un foyer pour Pepito
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-