AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Marika ~ Changing Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 82
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 18
Localisation : Au fin fond d'une boîte de nuit




MessageSujet: Marika ~ Changing Face   Mar 7 Mai - 18:01



Marika



Qui es-tu ?



    PRÉNOM : Marika
    ÂGE : Seize ans
    SEXE : Femme
    RACE : Hybride fennec
    STATUT : Docile
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle





Physique

Marika est dotée de cheveux d’une couleur étonnante : aux racines, ils sont d’un rose tirant vers le blanc ; quant aux pointes, elles sont plutôt teintes d’un joli rose bonbon. Elle adore changer de coupe, aussi elle se coupera quelques mèches de temps à autre. Il sont lisses et Marika se plaît à porter une longue frange se divisant en trois grosses mèches dont la plus importante qui se place au milieu de son nez, lui ouvrant son joli petit minois.Ses yeux quant à eux sont roses clair, le même rose que les confiseries sucrées de notre enfance qui nous donnent envie de la croquer.Elle a des lèvres naturellement sanguines et ses contours sont d'une finesse à toute épreuve. De délicieuses fossettes se creusent en ses joues lorsque son sourire se dessine sur son visage.Des tâches de rousseur ornent son petit nez fin et légèrement retroussé.Elle a une peau relativement claire, tirant vers le beige. Ses jambes sont néanmoins bronzées, grâce aux jupes courtes qu'elle aime mettre en été. Ses oreilles de fennec sont fines et discrètes et sont de la même couleur que le sable. Néanmoins, on ne les voit pas car elles sont cachées sous sa chevelure.Marika a une taille normale pour son âge : elle mesure un mètre soixante-douze pour cinquante-quatre kilos. Elle possède de longs bras avec au bout de petites mains aux doigts fragiles. Marika a de longues jambes fuselées musclées grâce aux marathons d'été.



Mental

Marika peut vous l'assurer, elle n'est pas timide : elle ne mâche pas ses mots et dit ce qu'elle pense, que celà plaise ou non ! Marika aime faire rire les gens, aussi elle inventera tous les jours différentes blagues toutes aussi pourries les unes que les autres mais les contera avec tant d'ardeur et de bonne humeur que ses interlocuteurs rigoleront tout de même ! C'est une optimiste endurcie ! Elle voit toujours le bon côté des choses même quand il n'y en a pas. Marika est une battante ! une fois son objectif fixé, elle fera tout pour y parvenir, même quand celà semble perdu pour de bon ! Elle n'abandonne jamais, elle crois en ses rêves. Elle est très mauvaise perdante, aussi elle se mettra dans une colère noire lors d'une défaite. Mais elle ne le montrera que par des regards noirs car Marika sait se contrôler. Marika ne tombe pas amoureuse facilement. Par contre, quand celà arrive, et que le garçon en question flirte avec d'autres filles, Marika les tue. En effet, personne ne la bat niveau jalousie. Elle a la hantise des vendredi treize : en général, elle reste au lit toute la journée pour éviter les ennuis.

Sinon, c'est une personne agréable à vivre et elle est gentille. Elle n'hésite pas à rendre service à autrui.


Histoire

Marika est née dans un laboratoire sur l’île de Neko No Shima. Etant très jeune (elle devait avoir un ou deux mois tout au plus) elle n’avait aucun souvenir de cette expérience pourtant troublante. Sa vraie vie commença rééllement le jour de ses un an lors de son adoption par un couple richissime. Charles et Marie CARTER étaient deux jeunes gens appartenant au monde de la finance et du multimédia, Charles étant chef d’entreprise et Marie sa secrétaire directe. Dès le chemin du retour vers son nouveau « chez-soi », Marika se montra très chaleureuse et curieuse envers ces étrangers : elle gazouillait des mots de son adorable petite bouille et leur lançait de longs regards épanouis et curieux.

Les sept années suivantes, Marika s'était parfaitement habituée à sa nouvelle demeure. Elle avait découvert avec joie les multitudes de couloirs et de chambres que recelaient l'immense maison de Mr et Mme CARTER. Sa chambre était peinte du parquet au plafond d'un rose bonbon - la couleur préférée de Marika - et le mobilier - composé d'un bureau, d'une coiffeuse et d'un lit - était un assortiment de bois violet décoré de perles de nacre et d'autres objets bling-bling. Sa vie était assez simple dans sa grande maison et elle s'y plaisait : le matin elle se levait de son petit lit douillet à l'heure qu'elle voulait, elle laissait sa gouvernante personnelle la laver, la coiffer, l'habiller et la pomponner. Puis, le chef cuisinier en personne venait lui apporter son petit-déjeuner. Le matin, elle jouait avec les innombrables barbies qu'elle recevait dès qu'elle en demandait, le midi elle mangeait dans la grande salle à manger avec ses parents. L'après-midi, elle s'abandonnait aux activités équestres dans l'immense écurie de son père et chevauchait Tonnerre, sa jument préférée. Tonnerre était en quelque sorte sa meilleure amie. Marika n'avait pas d'amis humains, car la seule restriction donnée par ses parents étaient de ne jamais sortir dehors, hormis dans son jardin. Elle n'avait jamais compris pourquoi elle ne pouvait pas sortir de chez elle, mais celà ne la dérangeait pas plus que ça puisqu'elle recevait tout ce qu'elle voulait. Même si Tonnerre n'était qu'une jument, elles avaient toutes les deux grandi ensemble et une connexion particulière s'était créée entre elles. Evidemment, elle adorait ses parents et c'était réciproque, mais ils étaient occupés les trois-quart du temps par leur travail. Réunions par-ci, conférences par-là.

Lorsque Tonnerre succomba à une violente crise d'épilepsie, Marika s'enferma dans sa chambre pendant trois jours. Elle ne répondait pas aux coups frappés à la porte par ses parents et les domestiques et barriquada les deux fenêtres de sa chambre afin que l'on ne vienne pas la chercher. Ayant perdu l'être qui lui tenait le plus à coeur, Marika ne savait plus trop quoi faire. Si elle sortait de l'écurie, les souvenirs avec Tonnerre remonteraient à la surface de son âme et elle n'y tenait pas. Elle n'avait plus envie de s'amuser avec ses jouets et ne voulait plus rien, du fait qu'elle avait déjà tout ce dont pouvait rêver une fillette de huit ans.

Les années s'enchaînèrent et Marika parvint à oublier Tonnerre. Cependant, de cette histoire s'était découlée quelque chose : pour la première fois depuis le début de sa vie avec ses parents adoptifs, une chose était arrivée sans que Marika l'eut voulue. Elle peut bien avoir tout ce qu'elle veut, mais la nature est la nature, elle reprendra toujours ses droits. Elle ne peut rien faire.

Elle avait maintenant seize ans. Un jour, ses parents durent s'absenter. Mais celà ne changeait rien pour elle puisqu'elle pouvait faire tout ce qu'elle voulait qu'ils soient là ou non. Elle décida d'aller au grenier. Elle n'y allait jamais car lorsque ses parents lui avaient fait visiter la maison, le grenier n'avait pas du tout attiré son attention ; un vieil endroit poussièreux, rempli de malles brunes et sales. Elle se souvient juste d'une malle rouge, un beau rouge sang, mais quand elle avait questionné son père à son sujet, il lui avait dit que cette malle n'était remplie que de vieilles archives de son travail, seulement elle était plus neuve que les autres. Elle n'avait pas insisté. Cependant, étant d'une nature très curieuse, elle eut envie d'aller vérifier les dires de son père. Elle monta l'escalier et arriva devant la porte du grenier. Elle ouvrit la porte et chercha la malle. Une fois trouvée, elle cassa avec facilité le cadenas - qui lui était très vieux - et ouvrit la malle. Saisissant les papiers et refermant la malle, Marika sortit du grenier pour aller s'assoire sur le lit de sa chambre. Elle commença à lire. "Marika [...] hybride Fennec [...] Adoptée par Mr et Mme CARTER à l'âge de 1 ans [...]". Marika cessa de lire. Mille questions se posant dans sa tête, elle marcha d'un pas tranquille vers sa coiffeuse - ce qu'elle faisait physiquement était aux antipodes de ce qu'elle ressentait -. Elle avait toujours remarqué que des espèces de bosses se cachaient sous sa chevelure, mais elle ne se demandait jamais ce que ça pouvait être puisqu'elle avait les cheveux bouclés étant jeune, elle se disait que c'était simplement une de ses boucles, un peu comme deux épis simplement symétriques. Elle les avaient lisses à présent. Elle se regarda et dégagea ses longues mèches. Deux oreilles de... fennec trônaient à la place des deux bosses. Elle ne chercha même pas à indentifier les émotions nouvelles qui se déversaient en elle, et commenca à courrir vers la porte d'entrée et fit la seule chose qu'elle n'avait pas le droit de faire. Elle ouvrit la porte et s'enfuit. Elle courut à en perdre haleine vers le seul endroit qu'elle connaissait à part sa maison et son jardin, la forêt. Elle voyait cette magnifique forêt verdoyante remplie de pins et de sapins de la fenêtre de sa chambre. Son seul accès visuel au monde extérieur. Elle s'enfonça dans les branchages et elle s'arréta lorsque son souffle ne lui permettait plus de courrir. Elle s'assit sur une souche d'arbre tandis que mille questions sans réponses lui revinrent à l'esprit : pourquoi ses "faux", oui elle pouvait le dire, ce n'étaient pas ses vrais parents après tout, lui ont-ils caché qu'ils l'avaient adoptée ? Pourquoi ne lui avaient-ils pas dit qu'elle était... une hybride ? Fennec ?! Sera-t-elle rejetée des siens quand elle reviendra ? Cette question, elle ne le saura jamais. Parce qu'elle ne reviendra pas.

Elle s'assoupit couchée parmi les feuilles.

Elle se réveilla sur une couchette blanche, dans une pièce rappelant celles de l'hôpital : tout est blanc, tout est propre. Des personnes l'entouraient et prononcaient des sons qu'elle n'arrivait pas encore à comprendre. Quand elle fut parfaitement réveillée, l'une des personnes, une femme aux longs cheveux bruns attachés dans une queue de cheval, lui demanda d'où elle venait, qui elle était, et pourquoi elle était seule dans la forêt. Marika lui raconta toute l'histoire. La femme prit des notes et, après lui avoir raconté ce qu'étaient vraiment les hybrides, lui annonça qu'à partir de maintenant elle était à vendre dans une animalerie.




Votre définition d'un hybride

Pour Marika, un hybride est une personne comme les autres, une humaine avec des gênes animaux, c'est tout. On doit les respecter autant qu'eux nous respectent.





Et derrière l'écran ?

    PSEUDO : Mimi
    ÂGE : 15 ans
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Une amie m'a fait découvrir le merveilleux monde qu'est le RPG (Esuna, Tchiip)
    AVIS SUR LE FORUM : Forum super bien organisé, très actif et les membres ont l'air sympa Smile





Code by (c) Dey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 681
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22




MessageSujet: Re: Marika ~ Changing Face   Jeu 9 Mai - 11:20

Tout d'abord je te dis bienvenue parmi nous.

J'ai bien aimée lire ta fiche. Je n'ai pas vraiment vu de fautes et pour ma part je te valide donc.

Bon rp parmi nous et amuse toi bien surtout.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Marika ~ Changing Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» La face cachée de Lord Voldemort (Commentaires)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-