AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Ésuna ~ Hybride jeune, douce, docile et cannibale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 54
Date d'inscription : 27/04/2013
Localisation : À la recherche d'un peu de viande.




MessageSujet: Ésuna ~ Hybride jeune, douce, docile et cannibale.   Sam 27 Avr - 12:32



Ésuna



Qui es-tu ?


    PRÉNOM : Ésuna
    ÂGE : Dix-sept années
    SEXE : Femelle
    RACE : Hybride lion blanc
    STATUT : Docile (Quoi qu'assez instable...)
    ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle





Physique

La jeune Ésuna est dotée de traits calmes, fins, presque enfantins. Sa longue chevelure d'un rose étonnant lui recouvre jusqu'au bas du dos, et des mèches coupées plus courtes, de manière aléatoire, s'éparpillent sur son visage, parfois le lui encadrent. Des deux côtés de son crâne se prolongent ses deux oreilles de lion blanches, rappelant ainsi l'animal à laquelle elle est hybridée.

De son buste se démarque une poitrine délicate et une taille marquée ; il n'est que peu musclé mais, n'en est pas mois très mince. Ses bras sont fins et leurs proportions, conformes à celles de son torse, c'est à dire toujours aussi fines. Ses jambes quant à elles sont longues et fuselées, et pratiquement maigres. On peut aisément deviner, en l'observant dans la rue, qu'elle doit peser dans les cinquante kilogrammes pour un mètre soixante-dix. De tout cela se démarque sa queue de lion, qu'elle cache souvent.

Ses grands yeux sont d'un rouge sanglant, rappelant les carnages provoqués dans l'histoire du monde, malgré cet air innocent qu'elle arbore en toute circonstance ; ils tirent cependant quelquefois sur les roses, renforçant encore son air adorable. Son nez, très petit et très fin, reste l'une des parties les plus adorables de son visage. Quant à sa bouche, elle est dotée de fines lèvres roses et ourlées. Sa paire de petites oreilles humaines ne se démarque que très rarement, lorsqu'elle écarte les mèches de sa longue chevelure.

Elle aime généralement à porter des chemises à boutons, des jupes courtes ou longues qui lui laissent une pleine liberté de mouvement. Elle arbore aussi quelquefois des rubans dans ses cheveux afin de dissimuler les signes de son hybridation.



Mental

Ésuna, cette mignonne petite hybride est une véritable petite merveille. Serviable, adorable, elle fera tout ce que vous lui demanderez avec un sourire rayonnant et un enthousiasme palpable. Elle aime rendre service et est douée de ses mains, capable de faire le ménage comme la cuisine ; particulièrement gentille, elle sera parfaite pour vous remonter le moral dans les coups durs. En résumé, il s'agit du rêve de tout maître, et elle satisfera pleinement quiconque voudra l'acheter.

Sincèrement, y avez-vous réellement cru ? Cet impression de parfaite petite hybride qu'elle renvoie n'est qu'une pure et simple façade. Elle n'attend que que vous relâchiez votre attention, profitant du fait que vous lui accordiez votre entière confiance, pour aller chasser et dévorer des hommes dans la rue, se servant de ses charmes afin de les attendrir, jouant de son petit sourire innocent pour les piéger dans ses filets. Car une lionne reste une lionne, et si elle se satisfera de bouts de viande en présence de son maître, elle profitera de n'importe quelle occasion pour se repaître de chair humaine. Parce qu'elle est fourbe. Et méchante.

Elle a d'ailleurs en horreur cette espèce, qu'elle considère comme inférieure à celle des hybrides. Pour elle, les humains ne sont que des primates, des êtres sous-évolués qui ne méritent que d'être considérés comme du gibier, et qui bientôt seront remplacés. Et c'est exactement comment elle les considère, par ailleurs : comme du bétail en liberté. En revanche, elle ne s'en prendra jamais à ses congénères, les considérant comme ses compagnons d'infortune.

Elle aime à jouer de son sourire, de son charme pour faire croire à tous qu'elle n'est qu'une jeune fille chaste et pure. Ce masque sert à l'innocenter en toute circonstance, et elle utilise tout cela pour parvenir à ses fins. Pour elle, il faut faire preuve d'intelligence pour la survie. Car c'est là son but : vivre, de la meilleure manière qu'elle le peut. Et torturer l'espèce humaine aussi, car ces immondices, qui profitent de leur position de supériorité qui par ailleurs ne durera pas longtemps à son sens, ne méritent que cela. Aussi extrêmement jalouse et possessive, elle perdra vite ses moyens lorsque l'on tentera de lui prendre quelque chose qu'elle aime.

Mis à part cela, si l'on souhaite citer les points les moins importants de sa personnalité, l'on pourrait dire qu'elle a la phobie des moules à gaufres, qu'elle adore les chaussons aux pommes et qu'elle a un sens de l'orientation digne d'une méduse.



Histoire

C'était une belle journée, ponctuée par le gazouillements d'oiseaux innocents qui se plaisaient à virevolter entre les divers insectes, ceux-ci butinant de-ci de-là, profitant de l'apothéose de la nature environnante. Et c'est en ce jour d'été, au sein d'un triste laboratoire, qu'un nourrisson ouvrait ses premiers yeux sur le monde. De grands yeux d'un rouge sanglant, reflétant pourtant une innocence attendrissante ; triste pensée, sachant que cette dernière ne tarderait pas à disparaître. En effet, ce jeune enfant créé de toute pièce pour plaire, avait été doté d'oreilles et d'une queue animale, en l’occurrence celles d'un lion blanc. Ce qui en soi semblait, à l'exception de pour les plus chanceux, la promesse d'une vie de servitude, et souvent peu agréable, pour ne pas dire cruelle.

Les cinq premières années de sa vie furent relativement tranquilles, sachant que la jeune Ésuna – car c'est ainsi que ce nourrisson avait été nommé, fut éduquée en ce laboratoire pour servir au mieux ses prochains maîtres. Ils comptaient bien tirer de leur création afin un maximum de bénéfices, et de ce fait il fallait qu'elle soit irréprochable aussi bien sur un point de vue physique que comportemental. Elle fit de son mieux pour remplir les attentes de ses créateurs, sachant qu'elle n'avait pas l'âge de remettre en question l'opinion de son entourage et encore moins de ceux qu'elle considérait en quelque sorte comme ses parents, malgré le manque d'amour évident qu'ils lui manifestaient. Malgré tout, elle ne fut pas malheureuse, sachant que n'ayant jamais connu autre chose, cette existence devint une routine qui lui était propre.

Le jour même de son cinquième anniversaire, la jeune et candide hybride fut sortie de son morne laboratoire afin d'être mise en vente dans une animalerie. Elle fut déboussolée par son nouvel environnement, tout la poussait à se recroqueviller sur elle-même. Parfois les gens s'arrêtaient devant sa cage, la détaillaient, l'observaient comme l'on choisit une pomme au marché ; puis, ils se détournaient d'elle. Si bien que quelques mois passèrent ; bien que l'on s'intéressait quelquefois à elle, son jeune âge jouait beaucoup en sa défaveur.

Ce ne fut que lorsqu'elle atteint sa sixième année d'existence que les choses prirent une tournure différente. En effet, l'animalerie fut attaquée par ce qui semblait être un clan d'hybrides rebelles ; le gérant fut sauvagement dévoré sous les yeux de l'enfant, la totalité des hybrides libérés. Alors que la plupart s'enfuirent pour vivre leur propre vie, d'autres plus dépendants prirent la décision de trouver un autre magasin afin de s'offrir au diable ; et la troisième partie, enfin, rejoint le clan des rebelles. La jeune Ésuna, quant à elle trop jeune pour savoir ce qu'il lui fallait faire, se contenta de pleurer, et ainsi fut bientôt recueillie par le chef de cette organisation, un tigre qui bien que paraissant impressionnant de par sa stature et les diverses cicatrices qui striaient son corps, était doté d'un véritable cœur d'or.

Elle vécut donc ses seize prochaines années d'existence dans ce clan rebelle, caché aux yeux des humains au cœur d'une forêt touffue. Elle considéra rapidement le grand tigre comme son père adoptif ; pour une première fois dans sa vie, elle connut la douce chaleur d'un amour paternel. Elle se mit bientôt à haïr les humains tant que leur système d'esclavagisme, que pourtant elle n'avait jamais remis en question auparavant. En effet, son père était particulièrement torturé par la vie, ayant eu auparavant, lorsqu'il était jeune, un maître particulièrement odieux, qui avait marqué à jamais son passage de part les diverses cicatrices qu'il lui avait laissé ; ce jusqu'à ce qu'il le tue et fasse disparaître son corps en le dévorant ; son maître ayant toujours été seul, jamais personne n'eût remarqué son absence. Il ne conta pas les détails de ce qu'il avait subi à sa petite fille mais lui transmis sa haine de l'espèce humaine ; l'une des histoires qui marqua passablement Ésuna fut d'ailleurs le jour où il lui conta que sa petite fille biologique et sa femme, alors qu'ils vivaient libres, lui avaient été enlevées pour être vendues. Il avait tenté de les libérer, et dans la bataille qui s'en était suivie, les deux étaient mortes et lui avait perdu l'usage de son œil gauche. Cela conforta la jeune hybride dans l'idée qu'elle s'était forgée : les humains n'étaient que de stupides primates, et ne méritaient que la mort.

Elle vécut en présence de nombreux hybrides, mais l'une des rencontres les plus intéressantes qu'elle fit fut d'abord son meilleur ami, Gin, un hybride de type Kitsune, race certes courante mais toujours adorable. Les deux aimaient à faire les quatre-cent coups dans le camp, à se courir après pour se mordre mutuellement les oreilles, et se retrouver tous les deux à la pleine lune, sur leur arbre fétiche, afin d'observer les étoiles et tracer de nouvelles constellations. Ésuna lui racontait tout et inversement, leur relation était faite d'une complicité et d'une confiance mutuelle peu courante.

La seconde rencontre qu'elle fit fut celle d'une magnifique hybride. De type papillon, de grandes ailes fragiles aux milles couleurs chatoyantes se prolongeaient dans son dos, et elle était dotée d'un charme plus qu'envoûtant malgré son jeune âge, que ce soit de part son sempiternel sourire, ses joues rosies ou son teint de porcelaine. La petite lionne se contentait bien souvent de l'observer de loin, dissimulée dans les feuillages, alors que l'autre cueillait des fleurs pour en faire une couronne et la placer sur sa tête, ou encore jouait auprès de ses amis. Comme Ésuna eut aimé être à leur place ! C'est sans doute cela, par ailleurs, qui lui fit prendre conscience de son attirance bien réelle pour les filles. Un jour alors que l'autre jouait près de la rivière, bien qu'elle évite de trop se mouiller afin de ne pas abîmer ses ailes fragiles dont elle prenait le plus grand soin, la petite lionne réussit à sortir de sa cachette feuillue afin de venir l'aborder. Bien que l'hybride papillon fut d'abord étonnée de l'arrivée soudaine de cette étrange petite fille de son âge, qui ne lui avait jamais parlé auparavant, les deux firent connaissance. C'est ainsi qu'Ésuna apprit que sa douce et tendre se nommait Yuris, et que les deux devinrent de bonnes amies.

Elle raconta son histoire de cœur à Gin, qui ne fit pour sa part que l'encourager. Pour lui, c'était amusant d'avoir une meilleure amie homosexuelle ; il se permettait ainsi de lui parler de filles à tout bout de champ, comme quoi elle irait bien avec telle ou telle dans le camp et que telle ou telle était jolie ; mais la jeune lionne quant à elle de voyait que Yuris, et toujours Yuris, et à son sens il n'y aurait aucun moyen que cela change. Le jour de ses quinze ans, elle décida de tenter le tout pour le tout. Afin de fêter son anniversaire, elle décida de s'offrir un baiser volé, et advienne que pourra, car comme on dit qui ne tente rien n'a rien. Elle amena l'hybride papillon près de la rivière, l'endroit même de leur toute première rencontre. Puis elle posa ses lèvres sur les siennes, en une caresse presque aérienne. Ne percevant pas de réaction de la part de son premier amour, elle s'accapara sa bouche en un baiser plus intense, plus passionné. Un feu ardent vint s'allumer en son bas-ventre alors que sa langue caressait sa voisine dans un ballet presque bestial. Ce moment magique fut rompu par Yuris qui se défit violemment de la prise de la jeune lionne, pour lui asséner par la suite une gifle retentissante. L'hybride papillon l'insulta, lui dit qu'elle ne voulait plus jamais la revoir.

C'est ainsi qu'Ésuna essuya sa première déception amoureuse. Et par la suite, si la plupart adolescents mâles du camp lui lançaient des regards tantôt admiratifs, tantôt pleins de désir, les femelles quant à elles, ne la regardaient qu'avec compassion et compréhension. Et pour finir, l'on pouvait percevoir dans les yeux de certains d'entre eux un dégoût à peine dissimulé. Malgré tout, s'il y a bien deux regards qui ne changèrent pas, ce fut ceux de son père et de Gin, mais même eux, elle eut l'impression qu'ils la dardaient comme si elle était la dernière des erreurs de la nature. Cette expérience développa en elle une forme d'amertume, elle se dit ainsi qu'elle ne connaîtrait plus jamais l'amour.

Lorsqu'elle eut seize ans, tout s'accéléra ; le camp rebelle fut retrouvé par des traqueurs, ravis de l'aubaine et du nombre conséquent d'hybrides qui y étaient présents. Les plus forts, tels que les puissants félins allèrent au combat ; les autres se chargèrent d'évacuer les mineurs, dont la jeune lionne. Ils s'enfuirent du plus vite qu'ils le purent, mais bientôt ils furent rattrapés par les humains. Les guerriers, dont le père d'Ésuna, étaient par conséquent tous morts au combat. Les larmes perlèrent déjà aux coins des yeux de la jeune fille alors qu'ils étaient tous saisis, une violente tristesse vint lui déchirer les entrailles. Certains résistèrent, et une balle fut immédiatement logée dans leur crâne. Elle se tut donc alors qu'ils les emmenaient, sans doute afin de les enfermer dans une animalerie. Une seconde fois.

C'est là qu'elle comprit ce qui serait plus tard sa devise. Pour survivre en ce monde, il fallait faire preuve d'intelligence. La force brute de son père ne lui avait pas suffit pour la survie. Elle, coûte que coûte, elle vivrait. Et si elle devait se venger, elle le ferait dans l'ombre. Car oui, elle haïssait cette abomination qu'était l'espèce humaine, elle avait en horreur ces primates qui se prétendaient supérieurs alors même qu'ils n'étaient pas capables de se changer en animal. Elle était intimement persuadée qu'un jour, une révolution aurait lieue. Et ce jour-ci, les hybrides, bien plus évolués que ces stupides humains, prendraient le contrôle et inverseraient les rôles. Les hommes seraient les victimes de leur propre soif de pouvoir.

Elle vit rapidement Gin se faire emmener. Puis fut bientôt adoptée par un jeune homme de tout ce qu'il y a de plus normal. Bien qu'elle jouait de son faux sourire attendrissant lorsqu'il était à ses côtés, elle profitait de chaque relâchement d'attention de sa part pour partir à la chasse. Un bouton de sa chemise retiré, un sourire innocent, et voilà que n'importe quel pervers la suivait dans une ruelle. Tout cela pour être dévoré. Au sens littéral du terme. Et ce fut par ailleurs bientôt le tour de son maître, un jour où il avait été un peu trop entreprenant ; prétextant une simple disparition, personne ne soupçonna cette douce et jolie petite hybride au regard si innocent. Ésuna fut bientôt capturée et remise en vente, une employée un peu trop honnête se plaisant à raconter à tous les clients la disparition mystérieuse de son ancien propriétaire ; elle atteint bientôt ses dix-sept ans, mais se jura qu'elle se libérerait.





Et derrière l'écran ?
    PSEUDO : Cuddle. 8D
    ÂGE : 16 petites années
    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? Cf Tchiip: "Vous êtes en première place pour les forums RPG de type « neko » sur l'annuaire de forumactif!"
    AVIS SUR LE FORUM : Très actif, contexte sympas, membres sympas, beau graphisme. Wink En gros, mon opinion positive n'a pas changé.




Code by (c) Dey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 478
Date d'inscription : 22/11/2011
Age : 24
Localisation : Chez moi? Ou chez toi?




MessageSujet: Re: Ésuna ~ Hybride jeune, douce, docile et cannibale.   Mar 30 Avr - 23:38

Re bienvenue, je valide ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ésuna ~ Hybride jeune, douce, docile et cannibale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-