AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Une vie boulversée par un accident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 65
Date d'inscription : 14/04/2013




MessageSujet: Une vie boulversée par un accident   Dim 14 Avr - 23:11


   

Lily Kotoha


   

               

   
Qui es-tu ?

   

   

        NOM :Kotoha
        PRÉNOM :Lily
        ÂGE :17 ans
        SEXE :Féminin
        RACE :néofelis nebulosa
        STATUT :docile
        ORIENTATION SEXUELLE :Bi


   
   



   

               

   
Physique

   
Je peux difficilement parler de mon physique, et ce pour la simple et bonne raison que ma vue est inexistante. Je n'ai jamais pu me voir ni même m'observer dans un miroir. Je ne pourrais donc vous dire que ce que l'on m'a dit sur moi-même. Visiblement je serais grande pour une fille, je n'étais pas une géante non plus, mais j'avais la taille des garçons. Je n'étais pas grosse non plus, d'après le médecin j'étais même un peu en dessous du poids idéale pour moi, bien entendu je n'étais pas anorexique pour autant. Mes cheveux seraient de la couleur des blés, un blond très joli. Ayant des origines anglo-japonaise j'ai à ce qu'il parait un très joli visage, des traient fins et de jolie yeux de couleur océan, bien que ses derniers soient légèrement opaques, preuve de ma cécité.

Contrairement à la plupart des personnes possédant le même handicap que moi, je ne portais pas de lunette de soleil. Je n'aimais pas vraiment la sensation de les avoir sur mon visage. A la place je préférais tout simplement garder les yeux fermés. De toute façon je ne cachais pas ma cécité, cette dernière ne me complexait pas, j'étais née avec. En revanche, je n'aimais pas que les gens me prennent en pitié, c'était une sensation désagréable. Je porte en permanence une canne rétractable qui me sert à m'orienter quand je suis toute seule. Quand je connais suffisamment une pièce je peux réussir à me déplacer sans ma canne. Je sais également assez bien me débrouiller dans la vie de tous les jours, bien que j'aie besoin d'aide pour certaine tâche.

Je ne suis pas très sportive, cela va de soi. Et même sans mon handicape je ne pense pas que je serais du genre à être très sportive, je n'étais tout simplement pas attirée par le fait de courir. Peut-être aurais-je fait du volley à la limite, pour rester en forme. A la place je m'obligeais à faire de la marche chaque jour, cela étant bon pour la santé.

Je possède des attributs propres aux hybrides, de belles oreilles toutes douce, de couleur fauve, parcourut d'une ligne noire. J'ai également une longue queue, de quatre-vingt-dix centimètres, de la même couleur que mes oreilles, bien qu'avec un peu plus de noir. Quand je prends ma forme de panthère nébuleuse, j'ai une robe unie de couleur fauve, possédant de large tache elliptique d'une couleur un peu plus sombre bordée sur l'arrière d'une ligne noire épaisse. J'ai une double ligne noire qui me parcourt le dos.


   

   

   

   
Mental

   
Il est difficile de faire une estimation personnelle de ma personnalité, car il est compliqué de rester impartial quand on parle de soit même, mais je vais faire de mon mieux. Un de mes traient de personnalité est d'être douce je pense. Je ne fais presque jamais de mouvement brusque, tout est calculé, contrairement à une personne normal je ne voyais pas mon entourage, je me devais donc d'être prudente.

Je n'avais jamais vraiment regretté de ne pas pouvoir voir, je n'avais de toute façon jamais vue, donc cela ne me manquait pas, je remplaçais cela pour une imagination plus grande que la normal. J'avais également mes autres sens beaucoup plus développés qu'une personne ordinaire, en particulier pour l'ouïe et le toucher. Ses deux sens étaient ce qui me servait le plus pour 'remplacer' ma vue.

J'aimais beaucoup lire, et j'avais appris à écrire, lire et parler plusieurs langues, bien sûr pour la lecture, les livres étaient en braille. J'ai toujours été très bien traiter de la part de ma famille et de celle de mes maitres. Je pense que ses derniers n'avaient pas besoin d'un serviteur supplémentaire, alors ils avaient décidé que je serai l'amie et la servante de leur fille qui avait le même âge que moi, bien que ce fût souvent elle qui s'occupait de moi. De ce fait j'avais reçu une excellente éducation, mes maitres faisant venir des éducateurs spécialisés pour moi. Malgré mon rang, on pouvait sentir une certaine noblesse dans mes paroles, et au final je pense que j'étais plus considérée comme une fille de la famille.

Malgré tout j'étais normal, même moi je pouvais craquer et me laisser aller à des grossièretés quand quelque chose me frustrais ou sous la pression. J'étais honteuse dans ses moments-là, mais je n'y pouvais malheureusement pas grand-chose.

J'étais également versée dans les arts. Je faisais un peu de peinture ou de dessin, en noir et blanc sauf quand j'avais de l'aide. Utilisant mon sens du toucher pour me faire une représentation graphique en tête et le reproduire sur une toile. Mais ce que j'aimais vraiment c'était la musique. Je pouvais écouter tous type de musique, a par peut-être les plus barbares. Je savais jouer de plusieurs instruments différant, comme le violon, le piano ou encore la guitare. D'après ma jeune maitresse j'avais aussi une jolie voix, alors je me plaisais à lui chanter chanson et berceuse rien que pour elle.

Je pense également avoir un bon sens de l'humour, ou du moins je comprenais et rigolais volontiers aux blagues que l'on pouvait me faire ou me dire, tant que cela ne blessait personne bien entendu. Je n'étais pas très versée dans l'humour noir.

Je n'aime en revanche pas que l'on s'en prenne aux autres, que ce soit mentalement ou physiquement. C'était à mon gout quelque chose d'impardonnable. C'était pareil pour le crime, je ne supportais pas cela. Bien entendu il y avait des exceptions, je n'allais pas me mettre à haïr une personne qui avait volé pour se nourrir. Pour cela je suis assez compréhensive. Mais les personnes blessant les autres sans aucune considération et par pur plaisir méritaient la peine de mort, tout simplement.

Je suis également à mon plus grand regret traumatisé par les voitures depuis mon accident. Je me sens extrêmement mal à l’aise dedans et si j’y reste trop longtemps, ou s’il se passe quelque chose, je suis amenée à faire une crise d’angoisse. J’essaye par moi-même de combattre ce traumatisme, malheureusement cela n’a pas beaucoup d’effet.

Un de mes défauts, enfin je ne sais pas vraiment si s’en était un, était que j'attendais toujours le bon moment pour parler, la bonne occasion, après tout rien de sert de se précipiter et de se planter en beauté, il vaut mieux attendre et analyser la situation.

Car oui, j'analyse tout ce qu'il se passe autour de moi, c'est comme une seconde nature, chaque information pouvant être cruciale. Bien je ne n’aime pas l’avouer, je suis également assez manipulatrice, j'utilise tout ce que je peux utiliser pour pallier à mes faiblesses, même les personnes, que ce soit visible ou subtile d'ailleurs, car une manipulation visible peut en cacher une autre bien moins visible. Je faisais aussi ça car j’aimais tout simplement tout planifier, j’aimais que tout aille dans le sens que j’avais décidé et suivait le plan auquel je pensais. Ce n’était pas très beau, je le sais, et j’essayais de ne pas trop abuser de ça malgré tout.

Bien sûr, même en étant manipulatrice, on n'est pas à l'abri des manipulateurs. Mais, même si ça n'exclue pas tous les risques, j'ai une doctrine simple qui est devenue un style de vie, j'ai lu ce mode de penser dans un livre et j'ai eu un déclic. On doit écouter, regarder et penser par soit même, bien que dans mon cas regardait est un peu dur. Bien sûr dit comme ça cela vous semble logique, que tout le monde le fait, mais croyez-moi c'est loin d'être aussi évidant. Nos sens sont susceptibles d'être sensible à diverse manipulation, que ce soit naturel ou non. Cette doctrine a pour but de nous faire comprendre que l'on doit écouter au-delà de ce qu'on nous dit, que l'on doit entendre ce que l'on ne veut pas nous dire, voir au-delà de ce que l'on nous montre, trouver la face cacher des choses, et surtout que l'on doit penser pas nous-mêmes, que l'on ne doit pas se contenter de pensée déjà préconçus. Cette doctrine avait été créée par un légendaire voleur, connu dans le monde entier sous le nom de Cent-visages, jamais personne ne réussit à l'attraper ou même à découvrir son identité, les personnes ayant compris sa façon de penser sont appelés les héritiers de Cent-visages, et je suis fière de pouvoir dire que je suis l'une de ses héritières.

   

   

   
   
Histoire

J'ai ... froid. Est-ce de la neige que je sens ainsi sur mon visage ? On dirait bien, en même temps on était en plein milieu de l'hiver, ce n'était pas vraiment étonnant. Pourtant, bien qu'elle fût faible, je pouvais sentir un début de chaleur sur la droite. Comme si quelque chose était en train de bruler, oui je pense que cela devait être ça, un début d'incendie. Mais pourquoi ? Tout mon corps me faisait mal, et je pouvais sentir un liquide chaud couler de plusieurs endroits. Sans doute mon sang, mais encore une fois pourquoi ? Je n'arrivais pas à me sortir de l'état brumeux dans lequel j'étais, comme si je flottais sur un océan de ténèbres. Bien que mes yeux étaient ouverts je n'y voyais rien, mais cela ne changeait pas de l'ordinaire, j'étais aveugle de naissance après tout. Tout mon corps était également engourdi. Je devais vraiment me rappeler, c'était important.

Je m'appelle Lily Kotoha, je suis née il y a maintenant dix-sept ans de cela, sur une ile particulière où vivait des hybrides mi-hommes mi-animaux. J'étais née aveugle, sans possibilité de pouvoir un jour voir le monde qui m'entourait, mais cela ne me dérangeait pas vraiment, je n'avais jamais vu, je n'éprouvais donc pas vraiment de manque par rapport à cela. A la place j'avais appris à utiliser mes autres sens et à les développer jusqu’à qu’ils soient beaucoup plus puissant que ceux d'un être humain ordinaire. Ils servaient à pallier à mon manque de vue. Je parlais des hybrides et ce car j'en suis une, je suis une Neofelis nebulosa, une race très rare, cousine des panthères, le nom moins scientifique que l'on nous a donnée est panthère ténébreuse. C'est peut-être dû à ma rareté, mais je suis née dans une famille de maître très riche. Mes parents, deux panthères ténébreuses, étaient au service du couple qui habitait dans la grande maison où j'ai vécu. Je ne sais pas si c'est dû à mon handicap, ou si simplement ils n'avaient pas besoin d’un autre serviteur, mais ils ne m'ont jamais vraiment considéré comme une servante. Officiellement, j'étais celle de leur fille, Cynthia, née presque en même temps que moi, bien qu'un peu plus jeune. Mais j'étais beaucoup plus son amie, bien que je fasse mon maximum pour lui faciliter la vie. En fait, je pense que j'ai toujours été considéré comme une fille de la famille, la sœur de ma maitresse officielle. Cette dernière m'assistait presque autant que je l'assistais, m'aidant dans les tâches auxquelles j'avais des difficultés.

J'ai reçu une éducation fortement similaire à la sienne, ses parents faisant venir des professeurs particuliers spécialisés dans l'apprentissage des personnes aveugles pour moi. Nous reçûmes des cours divers et variés, les cours basiques bien entendu, comme les langues, les mathématiques, la physique, l'économie ... mais aussi d'autres cours, tel que des cours de maintien, ou encore d'élocution. En plus, je reçu d'autre type de cours auxquelles Cynthia ne prit pas part. Contrairement à elle j'étais très versée dans les arts, tel que la peinture ou le dessin, j'utilisais mes sens développés pour modéliser une image 3D dans ma tête, puis faisait de mon mieux pour la retranscrire en tableau. A force d'entrainement j'avais fini par faire de belle chose. Enfin, c'était ce que l'on me disait, je ne savais pas vraiment si c'était vrai ou pas. Mais ce que j'aimais le plus c'était la musique. Grace à mon environnement fort aisé, j'avais occasion d'apprendre à jouer de différents instruments, violon, guitare, piano, un peu de harpe et d'instruments y étant associé. Jouer de la musique me transportait dans un monde totalement différant, rempli uniquement de son. Chaque son avait quelque chose à dire, je me contentais de les agencer pour en former une mélodie, et parfois j'y mettais des paroles. Quand je jouais l'œuvre de quelqu'un d'autre j'essayais d'écouter tout ce que cette musique avait à offrir, ce qu'elle disait, le message qu'elle voulait faire passer. Je chantais aussi, principalement pour Cynthia qui aimait ma voix. Je lui chantais souvent des berceuses pour l'endormir, ou alors à des évènements comme noël ou encore à son anniversaire.

Je vécue ainsi pendant dix-sept ans, et je pensais vraiment que toute ma vie allait se dérouler de la même manière. Pourtant, une tragédie est si vite arrivée. Lors d'une journée que rien ne différenciait des autres, mes maitres ont eu l'idée d'aller visiter le zoo. Etant donné qu'on avait une grande voiture, tout le monde put venir, moi y comprit. J'étais vraiment heureuse de cette sortie, je n'étais pas du genre à être confinée chez moi, je sortais souvent pour faire des balades, mais je n'étais jamais allée au zoo. C'était quelque chose de totalement nouveau pour moi. Il avait gelé la veille, mais le maitre était un conducteur prudent. Malheureusement ce n'était pas le cas de tout le monde. Je ne vis absolument rien arriver, seul le bruit d'un frein sur lequel on appuyait de toutes ses forces, les crissements des pneus qui essayaient par tout moyen de faire arrêter la voiture, puis le bruit de ferraille qui se broyait me permis de comprendre ce qu'il se passait. Le choc fut si violent qu'il arracha ma ceinture, la portière qui c'était entrouverte par l'accident ne me retiens pas et je fus expulser de la voiture. Je perdis conscience un moment, gisant sur le bas-côté.

Les souvenirs finirent de me revenir, c'était donc ça, on avait eu un accident de voiture. Les autres allaient-ils bien ? Je ne savais pas, je n'arrivais toujours pas à bouger le moindre doigt. J'avais froid, si froid. Allais-je mourir ? Alors que je sombrais de nouveau dans l'inconscience, j'entendis des sirènes hurler au loin.

On me transporta dans un hôpital, le plus proche de l'accident, où je subis plusieurs interventions. Le médecin qui fut à mes côtés lors de mon réveil m'expliqua tout ce qu'il m'avait fait, mais je n'écoutai que d'une oreille distraite, ce que je retiens fut le fait que je n'avais aucune séquelle hormis une fine cicatrice qui parcourait mon flan droit. D'après le médecin, il y avait peut-être des chances pour qu'elle disparaisse. Le lendemain je reçu la visite de la police, venu savoir ce qui c'était passé, je leur racontais tout ce que je savais sur l'accident. Ils m'écoutaient sans m'interrompre, avant de commencer l'introduction habituelle des mauvaises nouvelles que j'avais lues mainte et mainte fois. Je senti les larmes me couler sur les yeux quand les mots sortirent de la bouche d’un certain officier. J'étais la seule survivante. Dans cet accident, huit personnes avaient trouvé la mort. Trois jeunes se trouvaient dans l'autre voiture éméché par l’accident. Son conducteur avait perdu le contrôle et nous avait percuté. Mes maîtres, mes parents et Cynthia que je considérais comme ma sœur avaient péris. Je n'eus la vie sauve que dû au fait que j'avais été éjecté de la voiture, évitant ainsi l'explosion de cette dernière. En quelques minutes j'avais tout perdu.

Les jours à l'hôpital passèrent, se ressemblant tous. Heureusement, il y avait là-bas une petite chapelle, je n'étais pas particulièrement croyante, mais cela me permit de faire mon deuil. Je ne pouvais pas me laisser abattre, ce n'est pas ce que ma famille aurait voulu, certes ils étaient morts, et cela me pesait gros sur le cœur, mais je n'avais pas le choix, je devais continuer à avancer. Les médecins m'avaient prévenu que les frais avaient été payés, sans doute prélevé sur la richesse de ma famille. Mais je fus mise devant un fait que je n'aurais jamais pu imaginer. Les hybrides n'étaient que de simples esclaves. Un notaire passa pour me dire qu'il n'y avait aucun testament laissé par mes maitres, en même temps leur mort avait eu lieu si brutalement. De ce fait des membres éloignés de la famille avaient pris tout ce qu'ils pouvaient, mais personne ne voulait s'embarrasser d’un hybride. Je me retrouvais alors sans maitre, sans argent, rien.

Quand le médecin affirma que je pouvais sortir, on m'emmena dans un lieu étrange, sans me laisser la possibilité de partir. Il y régnait une odeur fortement désagréable. On me jeta sans grand ménagement au sol. J'entendis une sorte de verrou se fermer, et quand j’essayai de marcher, les bras levés devant moi, je m'aperçus que je me trouvais dans une cage. Entendant des conversations, j'appris que je me trouvais dans une animalerie. Mais pourquoi étais-je donc ici ?


   



   
Votre définition d'un hybride

1 LIGNE MINIMUM :3 Un hybride est une personne normal, possédant une intelligence et des sentiment comme les humains, il ne devrait donc pas avoir de différence social entre eux.
   


   


   


           
Et derrière l'écran ?

   

       PSEUDO :Evangeline-hime    ÂGE :21    COMMENT T'ES ARRIVE LA ? J'y étais déjà    AVIS SUR LE FORUM :mon avis n'a pas changé


   


   
   


   

   

   
Code by (c) Dey


Dernière édition par Lily Kotoha le Jeu 6 Mar - 21:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Sam 20 Avr - 21:21

MISE A PART LE NOM TREEEEES RECHERCHÉ.
C'est bien écrit, validée !

Je suis pas méchante, mais j'aurais pu te demander de choisir un autre pseudo, franchement '^'
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 65
Date d'inscription : 14/04/2013




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Mar 4 Mar - 11:39

Refonte terminée merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 311
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 23




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Jeu 6 Mar - 19:08

Bienvenue à toi! Tu es la première panthère ténébreuse que je vois. Ta fiche est bien et je suis désolé pour l’accident de voiture. Par contre, je voudrais que tu relises ta fiche. Je remarque plusieurs fautes d’accord du pluriel/singulier. Et surtout à ce passage, il y a une faute d’inattention :

Le médecin qui fut à mes côtés lors de mon réveil m’expliqua tout ce qu’il m’avait fait, mais je n’écouta que d’une oreille distraite, ce que je retiens fut le fait que je n’avais aucune séquelle hormis ( une fille ) cicatrice qui parcourait mon flan droit.

Bonne chance pour la suite.

_________________


Mais qui se trouve sous ce masque?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 65
Date d'inscription : 14/04/2013




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Jeu 6 Mar - 21:38

Merci Ara pour ce premier passage et je suis désolé de t'obliger a en refaire un autre. Je pensais que le corrigeais une fois avec bon patron serait suffisant mais non ^^. J'ai corriger le plus de faute que j'ai put, j'espere que cela sera suffisant. L'histoire à été corrigé par un correcteur, il ne devrait donc pas avoir de problème de ce côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 311
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 23




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Jeu 6 Mar - 22:58

Ouais, il y a encore pas mal, mais un peu moins que le début. Je vais laisser passer. Mais je te prierais de beaucoup te relire et observe attentivement tes verbes là. Tu les mets par moment à la mauvaise personne et terminaison.

Je valide.
Bon rp et n’oublie pas de recenser ton avatar.

_________________


Mais qui se trouve sous ce masque?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie boulversée par un accident   Aujourd'hui à 16:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie boulversée par un accident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» ❝La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ❞ CALLIE&DONOVAN
» Chloé victime d'un accident de voiture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-