AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum en cour de refonte

 

 Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Dim 2 Déc - 20:03

FICHE DE PRÉSENTATION DE :



Nom : ...
Prénom : Lucifius
Surnom : ...
Age : ... dans la vingtaine... peut-être bien
Sexe : Mâle
Sexualité : Ignore

Race : Mutation ratée
Groupe : Obéisant
Comportement : C'est un enfant dans le corps d'un homme. Il veut jouer et déteste voir les autres souffrir


MA FAÇON D'ETRE, DE ME COMPORTER ~
Lucifius, cette bête au reflet bestial n’est qu’un simple être innocent devant ce monde. Il ne connait rien de la véritable vie, se rattachant à des fantaisies d’enfant. Parlez-lui de sexe, il ne serait vous répondre, parlez-lui de politique, il ne serait vous répondre. Parlez-lui de travail, d’argent! Mais comme toujours, il ne saurait vous répondre. Cet être mi – bête est idiot, seul un esprit enfantin emprisonne son esprit. Les jeux, il connait ça, les amis et la famille... tout ce qu’un enfant connait dans ce monde, tout ce qui n’est pas adulte. Pitoyable, non?

Vous vous trouvez devant un adulte à la pensée d’un enfant... la chose la plus pitoyable qu’on peut tomber. À quoi ça sert de laisser un être comme lui en vie? Étant bon pour être abattu... moi je vais vous le dire.

Ce qui fait que Lucifius un être exceptionnel, c’est qu’il ne distingue pas les méchants des biens. Pour lui, toutes personnes peuvent devenir son ami, qu’ils soient odieux ou tendres. Ça n’a pas d’importance, il est capable de tout pardonner des gestes des autres. Il est la représentation d’un enfant tendre voulant aimer tout le monde. Le mal et le bien n’est pas de son monde, tous sont sur le même pied estrade. La douleur, les coups, les cris, oui il connaissait ça, il n’aime pas sentir la douleur sur sa peau, mais il en oublie vite la douleur pour retourner dans vos bras. Son inconscience est grande, mais sa gentillesse est un pur trésor.

Même un cœur tendre et chaleureux connait la tristesse, les larmes lui couleront des yeux par la vue de la souffrance des autres. La douleur des autres est plus douloureuse que la sienne. La blessure des autres est la sienne, la tristesse des autres est la sienne. Son cœur est comme connecter aux autres, le rendant faible devant toutes faiblesses des autres.

Cette peur du chaud, cette peur de perdre des amis, cette peur du rejet, cette peur de la différence.... tout ça est dans son cœur. Comment un être de laboratoire peut-il vivre sans avoir de peurs? C’est impossible... tout être développe des peurs qu’elles soient idiotes ou non. L’être est ravagé par la peur pour le restant de sa vie... rien ne peut faire disparaitre complètement une peur...

Lucifius, toi, être de laboratoire à l’apparence de monstre! Puisses-tu vivre dans ce monde qui n’attend qu’à te mettre à l’épreuve... et en souhaitant que l’autre côté de toi ne puisse surgir.


MON SUBLIME REFLET DANS LE MIROIR ~
Un corps de monstre, voilà que possède Lucifius. Rien n’est naturel chez lui, tout n’est qu’expérience et pure manipulation. Sa naissance n’est pas naturelle, donc son corps non plus. Cette bête n’est ni géante ni naine. Sa grandeur se rapproche de 1 m 74. Son corps est bien proportionné à sa grandeur, mais les formes de son corps sont différentes.

Prenez par exemple le modèle d’un corps d’homme. À la place de lui mettre une couleur de peau beige, mettez-la blanche comme un vampire. Dessiner sur son corps des multiples signes noirs de toutes sortes. Que ça signifie quelque chose ou non. Après, enlevez les oreilles humaines pour les remplacer avec des oreilles pointues à moitié déchirées. Par la suite, changez la forme de ses yeux et des pupilles pour en former des bestiales, recouvrant les yeux d’un jaune pâle pour le blanc des yeux et du jaune foncé pour les pupilles. Bien, ensuite, contourner les yeux d’un noir en créant quelques pointes. Ensuite, implantez des dents très pointues pour que chaque sourire produit, on peut les apercevoir. Donnez-lui un sourire sadique, pour encore plus donner d’ampleur aux dents. Il vous reste plus qu’à lui donner une chevelure bleutée métallique dans une coupe mi-longue.

Voilà, vous vous trouvez avec le visage d’un Lucifius, vous êtes rendu au corps. Premièrement, déformer sa structure en allongeant les os de ses épaules en une pointe vers le haut. Creusant bien l’intérieur pour en sortir l’effet d’épaule peu accroché au torse. Par la suite, coller le plus possible la peau blanche sur les côtes pour qu’elles soient bien dessinées, pour qu’on est l’impression d’une bête mal nourrie. Faites aussi la même méthode sur sa queue, faite en sorte que chaque os de la queue soit visible pour faire croire qu’elle n’est que constituée d’os et rien d’autre.

Il vous reste plus que deux étapes avant la conception parfaite du physique de Lucifius. Implanté à ses mains, des griffes noires pointues et même sur chaque orteil de ses pieds qui ne portent jamais de chaussures. Mettez-lui tous accessoires que vous désirez, sauf abstenez-vous de lui mettre de choses ridicules.

La dernière étape de la construction de Lucifius. Faites qu’à toutes blessures reçues du sang bleu en ressort et qu’à chaque blessure un cri strident en sort de sa bouche. Faites que ses oreilles bougent au moindre mouvement entendu ou tout sentiment ressenti. Procurez-lui une peau forte résistant au coup physique et une grande force. Des griffes que nul ne peut détruire ou arracher, qu’il puisse blesser ou se blesser par lui-même. Ajoutez-lui, un grand équilibre et une queue résistante à toute épreuve. Pour finir, donnez-lui un corps froid, permettant toutes substances chaudes de le blesser.

Voilà! Vous avez un Lucifius... pour le reste de ses capacités, secret scientifique.

L'HISTOIRE D'UNE VIE, LA MIENNE ~
Il était une fois, une petite fille riche, éblouie par les contes où la magie régnait dans ces mondes de rêves. L’histoire que préférait la petite était Alice aux pays des merveilles. Elle admirait cette enfant qui découvrait un monde rempli d’êtres exceptionnels et magiques. Chaque soir, elle tourmentait sa mère pour qu’elle accepte de lui raconter cette histoire palpitante qu’elle connaissait du bout des doigts. Tout désir de la petite fille était exaucé par ses parents prêts à tout pour la rendre heureuse.

Un soir, lors du repas, la petite au bout de la table déposa soigneusement sa fourchette.

-Je veux Cheshire.

Ses parents jetèrent un œil vers sa direction avec un sourire brillant.

-Bien sûr, ma chérie, nous allons t’offrir une peluche Cheshire.

La petite secoue la tête

-Non, je veux un vrai Cheshire! Un chat violet, sourieur, magique et parlant.

Les deux parents étaient tétanisés par la demande de leur jeune fille, comment pouvaient-ils lui offrir un Cheshire?! C’était indispensable! Même la richesse ne pouvait réaliser ce vœu.

-De grâce ma tendre enfant, nous n’avons pas les moyens de t’offrir un vrai
Cheshire… tu…
-NON! JE VEUX UN CHESHIRE!!!

Le désir de la petite fille était si puissant que nul ne pouvait changer son idée. Les parents déconcertés cherchaient un moyen de trouver un Cheshire. Ils tentèrent de lui offrir un chat peint en violet, mais elle le rejetait avec colère, voulant un vrai Cheshire. Tous les moyens tentants de lui offrir un Cheshire, fut qu’une suite de défaites. Les parents allaient abandonnés leur recherchent, quand un de leur serviteur leur racontèrent une île du nom de Neko no Shima qu’il avait visité avant de devenir leur serviteur. Cet endroit à la science avancée vivait des esclaves hybrides aux services des hommes.

Peu de temps après, la famille quittèrent l’Angleterre pour faire leur vie sur l’île de Neko no Shima. Achetant une demeure les plus luxueuses de l’île. La région était d’une telle beauté que la famille se sentait bien dans les environs, certes il rencontrait quelques difficultés à comprendre les gens de la région, mais grâce à des cours de japonais, il fut vite accepté dans cette communauté. Les hybrides de la région les intéressaient beaucoup, jamais il n’avait vu des êtres mis animaux servant des hommes sans se poser de questions! C’était un vrai paradis pour les riches gens comme eux. De plus, c’était la meilleure occasion pour offrir à leur petite fille le Cheshire qu’elle désirait tant avoir. Pour venir à réaliser le vœu de sa tendre petite amour, la mère alla elle-même à la rencontre de scientifiques qualifiées pour la création d’hybrides de toute sorte.

-Je veux que vous fassiez un Cheshire pour ma fille, ce chat violet!

Elle leur montrait l’image de Cheshire.

-Il doit avoir la capacité de parler, de disparaitre, de sourire et de cette couleur. Je compte sur vous! Si vous arrivez à reproduire ce chat de conte de fées, vous serez très récompensée.

Les scientifiques acceptèrent avec joie, seulement, ils n’avaient pas la capacité de faire un hybride avec toutes ces capacités inimaginables. La science avait par moment ses limites pour la création d’êtres surnaturels. Ils préféraient faire un neko le plus naturel avec seulement le pelage de la couleur violet. Celui qui ce boulot fut refilé, était l’un des plus forts des scientifiques qu’avait connu l’île. Il avait créé tant d’êtres que nul n’avait eu la capacité de concevoir. Par contre, sa soif d’aller plus loin des limites de la création le poussait à créer lui-même l’ADN du chat Cheshire pareil à celui du conte pour enfants. Lui offrant toutes les capacités que l’animal avait en sa possession. Il n’utilisa aucunement l’ADN d’un chat, décidant de créer lui-même une copie par ses propres moyens, un ADN artificiel! Sa folie de dépasser les limites de l’homme était risquée, qu’il cachait aux autres scientifiques son idée farfelue. Il passa la majore partie sur son expérience jusqu’au jour où l’heure de la visite de la dame approchait.

Il présenta sa création aux scientifiques, mais hélas, il avait devant eu une créature d’une couleur grisâtre baignant dans un liquide à l’intérieur d’une cabine. Un scientifique fou de rage vint lui donner un coup de poing sur la mâchoire du scientifique fier de sa création.

-Pauvre fou! Que viens-tu faire à l’instant?! Ça n’a rien d’un neko, ce n’est rien ce machin! Où est sa couleur violet? Son apparence de chat? Je ne vois qu’une horreur sous mes yeux. C’est dégoutant! En dirait un monstre!

Par cette remarque, les yeux du scientifique s’ouvraient enfin sur la réalité de sa création, elle n’avait rien d’un neko. C’était qu’un être raté. Il n’avait pu obtenir ce qu’il avait désiré de sa création... lui qui croyait dur comme fer que tout allait marcher.

-Attendez! Testons-le! Pour voir s’il n’a pas les caractéristiques du chat?!

Pour encourager le scientifique, ils commencèrent des tests sur la créature. Malheureusement, le résultat ne fut pas concluant. La bête ne montait pas agilement aux arbres, ne savait ni miauler, ni ronronner, ni attirer vers les fruits de mer avant la viande, seule l’agilité était présente et rien de plus. Par contre, ils découvrirent que la bête avait un corps plus résistant et que ses griffes ornant ses pieds et ses doigts étaient incassables. Certes, cette création était intéressante à étudier pour ces hommes à la recherche scientifique, mais aucun humain ne voudrait ce monstre, qui le sourire était, sadique!

L’arrivée de la dame fit paniquer les scientifiques qui savaient très bien que jamais ils n’obtiendraient la récompense souhaitée. Même que leur réputation pouvait être ruinée par ce stupide scientifique faisant qu’a sa tête. Pour couronner le tout, la dame avait à ses pieds, sa petite fille sautillante d’excitation de rencontrer son Cheshire.

-Alors? Où est le Cheshire que je vous ai commandé?
-Eh bien madame… heu… comment dire…

Hélas, l’homme ne put continuer sur ces mots que la créature marchait lentement en dehors de l’ombre pour faire face aux groupes de personne. La femme poussa un cri de peur en voyant le monstre qui venait de surgir.

-QUELLE ABOMINATION!!! Comment avez-vous osé faire ceci à ma petite fille?! Vous méritiez que je vous envoie au tribunal pour avoir créé cette horreur!
-Pardon madame! Laissez-nous vous créer un second hybride, celui-ci sera vraiment proche de Ches…
-JE NE VEUX RIEN SAVOIR!!!

Pendant que les adultes criaient, la petite fille s’approchait lentement vers la création avec un regard curieux. Elle en oubliait la scène que sa mère provoquait dans ce lieu. La créature leva lentement son regard jaune sur la petite, n’ayant jamais vu un être aussi petit… et si fragile. Sa petite main se tendit vers la créature avec un sourire des plus chaleureux.

-Je suis Rita, et toi?

Aucune réponse.

-Je vois…

Elle s’éloignait de la créature pour se mettre en face des adultes qui jusqu’à maintenant la dispute avait prit beaucoup plus d’ampleur.

-C’est décidé! Je prends la créature.
Tous exprimèrent un air surpris par la soudaine décision de la petite fille.

-Voyons ma chouette, cette bestiole est un monstre! Tu ne peux…
-JE LE VEUX!

La mère savait qu’elle ne pouvait changer le désir de sa fille qu’elle accepta avec dégout la créature repoussante pour le bonheur de sa petite fille. Les scientifiques étaient ravis d’avoir leur récompense malgré cet échec, par contre, ils ignoraient tout de cette créature. Si elle était un danger pour cette famille, mais ce n’était plus leur problème. Ils laissèrent la famille partir avec la mystérieuse créature.

Dès lors, de son entrée dans la maison, la créature restait figée, ignorant tout de ce monde, il en venait à trembler pour un rien. La mère était déconcertée par cette chose, regrettant amèrement de l’avoir laissé entrer dans la demeure. Rita, elle, prenait la créature par la main pour l’entrainer dans sa salle de jeu, lui montrant tous ses jouets et chaque nom qu’elle leur avait désignés. La bestiole écoutait sagement sans jamais dire un seul mot, ignorant la langue qu’elle utilisait à l’instant. Que des bruits étranges et incompréhensibles se faufilaient dans ses grandes oreilles, mais la petite fille était bien trop excitée pour voir que son nouvel ami ne comprenait rien. Après la présentation de tous ses jouets, elle emprisonna ses mains aux siennes pour que toute l’attention de son ami soit sur elle.

-Tu peux me dire maintenant ton nom!

Aucune réponse.

-Bon… alors je n’ai pas le choix de te donner un nom… Zaphomius?

Aucune réponse.

-Salpher?

Aucune réponse.

-Lucifius?

Clignote des yeux.

-Très bien, alors c’est Lucifius!

Lucifius devint son prénom, même s’il ignorait tout du sens et la raison pour lequel il avait ce nom. Mais rien ne le dérangeait, car tout était curieux dans ce monde et extraordinaire. Les premiers jours dans la demeure, il restait dans son coin à regarder tout le monde passer devant lui, comme un animal curieux de voir tout ce mouvement qui n’en finit plus. Le père était un peu intimidé par Lucifius qui l’observait avec une telle intensité qu’on aurait dit qu’il l’avait choisi pour proie. Des frissons d’horreur lui parcouraient la chair, depuis quand avait-il cette créature dans sa maison? Il ne pouvait que compter sur sa petite fille pour emmener Lucifius loin de lui.

Quelque jour passé en sa compagnie, la gêne de la créature avait laissé place à une grande curiosité. Il suivait tout mouvement des autres et les suivait comme un chien de poche. Rendant les journées encore plus pénibles pour les parents qui n’aimaient pas avoir un monstre leur collant au basket. On aurait dit un film d’horreur! Son regard jaune ne manquait pas une seule action de chaque personne, les étudiants au maximum.

Après cette passe angoissante pour les parents, Lucifius commençait peu à peu à comprendre la langue de la famille, celle de l’anglais et du japonais. Il pouvait pointer des objets en disant leur nom avec facilité. Rita était heureuse de la progression de son ami, dont maintenant jouer avec lui était moins compliqué. Cependant, même si maintenant, il connaissait des mots, certains lui disaient peu sur ce que ça voulait bien dire. Une fois, la mère devait partir pour faire quelques courses.

-Soyez sage.

Alors qu’elle se retournait pour partir, elle fit volte-face à Lucifius qu’elle cria de peur.

-Sage…

Vraiment, elle n’était pas encore habituée à cette bestiole qui pouvait apparaitre à
n’importe quel moment. Elle le poussa lentement dans le sens contraire de l’entrée avec un sourire forcé.

-Oui… sage…

Elle sentait qu’elle ne pourrait jamais s’habituer. Et elle était loin de ses peines. Un jour, elle échappa un couteau sur le sol par cause de manque de sommeil. Lucifius curieux venait toucher du bout des doigts la lame du couteau. Ignorant que c’était dangereux, sa peau s’ouvrit et un cri strident en ressortit de ses lèvres. La famille boucha leurs oreilles pour se protéger des cris insupportables. Les verres tremblaient un peu sous le cri que la mère jetât un regard inquiet vers son mari, heureusement, il vint à la rencontre de Lucifius et le calmait en lui donnant un bisou sur sa blessure. Cependant, ce qu’il vit le paralysa pendant un moment, le sang s’écoulant de la blessure n’était pas rouge, mais bleu. De quoi leur avaient-ils offrit?

Encore des jours passèrent, Lucifius parlait très bien la langue et avait des agissements plus conformes à celui d’un enfant. Il jouait toute la journée avec Rita et quand celle-ci partait pour l’école, la mère obligeait à rester dans la salle de jeu. Il rêvait de voir l’école, Rita lui en parlait pendant des heures que son envie d’y aller était au max. Mais comme toujours, la mère disait la même excuse.

-Voyons Lucifius, une personne comme toi n’est pas faite pour aller à l’école. Les écoles c’est pour les enfants normaux.

Mais qu’est-ce qu’il avait d’anormaux? Bien sûr qu’il voyait que sa peau était différente et qu’il avait quelques attributs différents de Rita, mais il n’en voyait rien d’anormal. Un soir, alors qu’il allait dormir tout contre Rita comme chaque soir, son envie de savoir qui il était lui brûla les lèvres.

-Rita… je suis quoi?
-Hmm… une mutation ratée! Puisque tu as un aspect différent de moi et que tu n’aimes pas le chaud!
-Je vois…

Ils endormirent rapidement sans se poser d’autres questions sur la race de Lucifius.
Un jour, l’école permettait aux jeunes de présenter à toute la classe ce qui leur était cher. Rita emmena donc Lucifius au regard rempli d’excitation de pouvoir voir une école. Lors de la présentation, les jeunes grimaçaient de dégoût devant Lucifius en criant que c’était un monstre et non un hybride. Ceci fit éclater un combat entre Rita et un petit garçon. Elle lui donnait des coups de poing pour défendre son meilleur ami. Les parents furent convoqués par le professeur. Lucifius était un véritable problème pour la famille.

Ces jours mouvementés durèrent des années. Lucifius faisait vraiment partie de la famille même si la mère n’était pas encore prête à l’accepter comme un vrai membre de la famille. Il jouait tout les jours avec Rita que son caractère enfantin restait en lui. Ne lui apprenant rien sur la vie, l’enferment toujours dans la maison, il ne connaissait rien du monde réelle, seuls les jeux étaient la vie…

À son adolescence, il ne comprenait pas que son corps se modifiait. Ses épaules s’élargissaient et son membre qui changeait! Surtout qu’un matin, son membre était en érection, ses yeux devinrent ronds et paniquaient dans cette situation! Se croyant être malade. Il devenait très curieux par rapport de son corps et aussi celui de Rita, dont des formes s’y étaient installées. Personne ne lui disait rien sur cette transformation, même pas, les deux parents. Rita était trop timide d’en parler et elle passait la plupart partie de son temps à se maquiller ou avoir des activités entre copines, laissant Lucifius de côté dans ses questionnements. Rita jouait par moment avec Lucifius pour le faire plaisir, mais elle se laissait vite des jeux pour enfants. Elle aimait bien son ami, mais leur âge mental était loin d’être pareil… elle s’en voulait un peu de lui cacher la réalité, souhaitant qu’il ne sente jamais la douleur.

Rendu à l’âge adulte, Lucifius poursuivait Rita en lui suppliant de jouet avec lui. Il n’avait plus rien d’un enfant, sa voix grave et son corps changé troublaient Rita. Il était inconscient de tout ce que ça voulait représenter un corps adulte et les responsabilités que ça provoquait.

-Rita! On va prendre une douche ensemble?

Elle en rougit

-Non! Nous sommes plus des enfants Lucifius!

Lucifius ne comprenait rien… Ne comprenait pas pourquoi Rita était plus distante. Il se retrouvait à jouer tout seul dans la salle de jeu pour enfant, pendant des heures… tel un enfant.

Mais, vint le jour ou la petite vie paisible de Lucifius chamboula. Un homme venait à la maison tous les jours et semblait être très proche de Rita. Ils se tenaient par la main et parfois se donnaient des bisous sur la bouche… dont Lucifius ne comprenait pas cette action. Un sentiment de jalousie montait en lui, Rita était son amie, ce n’est pas vrai que cet homme allait lui voler son amie! Ne voulant pas ceci, Lucifius sauta sur l’homme avec un visage déformé par la rage.

-C’EST MON AMIE! TU NE ME LA VOLERAS PAS!!!
-LUCIFIUS!!!

Lucifius lâcha le pauvre homme qui suite à cette situation ne voulut plus revoir Rita. Rita n’en voulait pas trop à son ami, il ignorait tout… mais sa présence près d’elle l’empêchait de lui laisser la liberté de poursuivre ses études. Il l’agaçait chaque soir pour quelle joue avec lui que ça venait stressant pour la jeune fille! Sa mère voyait bien que Lucifius était un poids pour sa fille, sentait le besoin d’éloigner sa chérie de cette créature qu’elle n’avait jamais aimée.

-Ma chérie, il serait peut-être temps pour nous de retourner en Angleterre.
-Maman… mais Lucifius ne peut pas aller en Angleterre! Il sera vite chassé.
-Je sais ma fille…

Rita sentait son cœur se serrer.

-Tu veux dire que…
-Je suis navré ma chérie, mais tu es grande maintenant. Tes études passent avant toutes choses. Lucifius ne changera jamais, tu le sais très bien. Il ne pourra pas rester infiniment à tes côtés… tu dois t’en séparer. C’est pour ton bien, pour ton futur ma fille.
-…Tu… tu as raison… Je vais m’en débarrasser pour de bon.
-Bonne résolution.

Rita invitait Lucifius à faire un tour en voiture, n’ayant pas monté depuis des lustres, il se jetait à l’intérieur en sautillant de joie. Où allait-elle bien l’emmener? La neige était si belle à regarder, comme il voulait s’y rouler. La voiture s’arrêta tout près d’un parc vide de toute présence. Lucifius se jeta dans la neige en roulant, rigolant comme un enfant découvrant la première neige.

-Enfin, Rita va jouer avec moi!

Rita sentit un pincement au cœur, si seulement il savait ce qui lui attendait. Elle cachait dans son dos un poignard, elle savait très bien qu’il ne pourrait vivre seul et qu’il était une pure invention pour la petite fille égoïste qu’elle était. Il était mieux pour lui de mourir dans le bonheur. Cependant, le voir heureux lui enleva tout courage de le tuer. Il avait partagé sa vie et maintenant ils devaient se quitter. Rita s’accroupit près de lui, rangeant le poignard.

-Lucifius… ça te dit de jouer à cache-cache?
-Ho oui!
-Bien, va te cacher, je vais te chercher.
-Ok! C’est génial de jouer avec toi Rita!

Après ses mots, il partit en courant vers une direction pour se cacher. Ignorant que derrière lui, les yeux de Rita baignaient dans une marre de larme. Elle voyait pour la dernière fois le dos de son ami si cher, jamais elle ne pourrait retourner aux moments heureux qu’ils aient vécus ensemble. Elle se sentait monstrueuse de le laisser, mais rien de joyeux ne l’attendrait en sa compagnie. Il était temps pour eux de vivre chacun de leur côté. Se relevant péniblement, le regard brouillé de larme, elle se faufila derrière le volant.

Elle jeta pour la dernière fois un regard vers la direction qu’avait prise son ami… elle s’éloigna du lieu. Laissant son ami loin derrière.

Pseudo : Namnam
Age : 19 ans
Des choses sur toi ?: ... j'aime dessiner
Comment tu as connus le forum ?: DC
Tu as des suggestions, un avis à fournir ?: bof
@Crédits - Etsuo Maïy alias Gaki



_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!


Dernière édition par Lucifius le Ven 28 Déc - 16:59, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
Messages : 681
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Mer 5 Déc - 20:11

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Jeu 6 Déc - 11:20

bienvenu ^^ bon courage pour la suite de ta fifiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 72
Date d'inscription : 28/11/2012




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Sam 22 Déc - 16:34

Re-bienvenue parmi nous :3 Ta fiche est elle terminée?

_________________

Je ne peux pas te protéger sans serrer un sabre dans mes mains. Or je ne peux point t’embrasser le sabre à la main.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Mer 26 Déc - 21:41

DERNIÈRE RELANCE.
Merci de nous donner des nouvelles (répondre à Tetsuo dans ce cas-ci).
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Jeu 27 Déc - 6:57

ah désolé, j'étais un peu absent avec les fêtes de noels ><

Non, la fiche n'est pas encore terminé. Comme vous pouvez le voir... le physique et la psychologie manque. Je vais tenter de la finir cette semaine.

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Jeu 27 Déc - 15:57

Pourrais-tu tenter de mettre le codage ? :/
Revenir en haut Aller en bas
Newbie
Messages : 98
Date d'inscription : 18/10/2012




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Ven 28 Déc - 6:25

Fini ma fiche!!!

_________________


Click sur mes créatures èé je t'y oblige!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Ven 28 Déc - 19:11

Je trouve que la fin de l'histoire part un peu en couille. Et que cette meuf est une salope.
Bref, j'ai adoré lire ta fiche, c'est unique, c'est rare les trucs uniques. Bon jeu, validosh' !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)   Aujourd'hui à 3:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mutation au coeur d'enfant (Terminer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vitani - J'ai toujours gardé un cœur d'enfant. Sur mon bureau, dans un bocal de formol.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko no Shima :: 
Les Archives
 :: Archives :: Présentations refusées
-